André De Grasse, le dauphin de Usain Bolt, 3e des Jeux de Rio n’a jamais remplacé le Jamaïcain au sommet de sa discipline — qui le pourrait — mais son temps de 9,91 la veille nous laisse croire qu’il saura briller au moment opportun. 
André De Grasse, le dauphin de Usain Bolt, 3e des Jeux de Rio n’a jamais remplacé le Jamaïcain au sommet de sa discipline — qui le pourrait — mais son temps de 9,91 la veille nous laisse croire qu’il saura briller au moment opportun. 

Pour 10 secondes d’éternité [VIDÉO]

Marc Durand
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
Depuis 2004, je n'ai raté aucun JO d'été.