Son départ dans une summer league américaine ayant été annulé, le lanceur Zachary Gagnon pourra offrir quatre ou cinq départs aux Guerriers.
Son départ dans une summer league américaine ayant été annulé, le lanceur Zachary Gagnon pourra offrir quatre ou cinq départs aux Guerriers.

Zachary Gagnon : le lanceur qui change la donne

La pandémie de COVID-19 n’a pas que des impacts négatifs pour les Guerriers junior élite. Son départ dans une summer league américaine ayant été annulé, le lanceur Zachary Gagnon pourra offrir quatre ou cinq départs à la formation granbyenne à compter de la mi-juillet.

Puisque le droitier de 19 ans a cumulé une fiche de 5-3 et conservé une impressionnante moyenne de points mérités de 2,54 l’été dernier, on parle certainement d’une excellente nouvelle.

À LIRE AUSSI: Lamontagne: «Ce sera notre année»

«Ajouter un lanceur de sa trempe à notre rotation, ça va avoir un impact énorme. En plus de permettre aux autres partants de progresser à leur rythme, Zach va nous donner des manches de qualité au cours d’une saison de 21 matchs qui s’annonce très intense», estime le gérant des Guerriers, Denis Lamontagne.

Question de pallier les pertes anticipées de Zachary Gagnon et de Dave Gauthier, qui fera le saut au niveau senior avec les Castors d’Acton Vale, les Guerriers ont repêché le vétéran Francis Krakana en janvier dernier. Avec le retour de Gagnon, qui n’a aucun lien de parenté avec l’auteur de ces lignes, Lamontagne aura le luxe d’utiliser Jeffrey Dupont et Samuel Robichaud en relève plus souvent qu’autrement.

«On est très, très confortables avec notre alignement, et pas seulement au niveau des lanceurs», affirme Lamontagne.

Un mal pour un bien

Zachary Gagnon devait se joindre à une équipe basée à Thunder Bay en Ontario. La Northwoods League concentre ses activités dans une «ville bulle» au Dakota du Nord, mais les joueurs et entraîneurs canadiens ne peuvent y participer en raison de la fermeture des frontières.

«Au départ, j’étais un peu déçu parce que j’avais une excellente opportunité devant moi, raconte le résident de Sainte-Julie. En même temps, ce sont des choses que je ne contrôle pas, je ne peux rien y faire. Je savais aussi que je serais très bien accueilli à Granby. J’imagine que la direction et les coachs seront contents de m’avoir !»

«Je compte profiter au maximum du temps que je vais passer au Québec cet été, que ce soit pour le baseball ou avec mes proches.»

Gagnon quittera donc pour les États-Unis à la mi-août. Après deux saisons avec le Clarendon College, il se joindra aux Texans de la Tarleton State University, qui gradueront en division 1 de la prestigieuse NCAA.

«Mon objectif reste d’être repêché ou signé par une équipe du baseball majeur, que ce soit en 2021 ou en 2022», a reconnu le talentueux droitier.

Avec ou sans lui, Gagnon est loin de s’en faire pour les Guerriers lorsque les séries arriveront.

«On a fait un bon bout de chemin l’an dernier. En ajoutant Krakana à un bon noyau et des jeunes comme Alexandre Lapointe et Nicolas Tremblay, les Guerriers sont en excellente position pour les grands honneurs.»