Yuki Kawauchi est le premier Japonais à triompher à Boston depuis 1987, quand Seko Toshihiko a réussi l’exploit.

Yuki Kawauchi s’impose tardivement au marathon de Boston

Le Japonais Yuki Kawauchi a dominé le dernier mille pour s’imposer devant Geoffrey Kirui au marathon de Boston, lundi.

La journée a été marquée par du temps froid, une pluie soutenue et de forts vents.

Kawauchi a atteint l’arrivée en 2:15,58. Il est le premier Japonais à triompher à Boston depuis 1987, quand Seko Toshihiko a réussi l’exploit.

« C’est de loin la plus belle journée de ma vie », a dit le vainqueur.

L’athlète de 31 ans remportait une première course de prestige, bien qu’il ait gagné plus de 30 marathons, dont cinq en 2017. Lors d’épreuves majeures, il a notamment obtenu une troisième place à Tokyo, en 2011.

Le champion en titre Kirui, du Kenya, a terminé deuxième en 2:18,20, suivi de l’Américain Shadrack Biwott, en 2:18,35. Les rangs quatre à six sont également allés à des Américains.

Kawauchi a mené tôt dans l’épreuve avant de prendre du recul, tout en faisant plusieurs percées.

Reid Coolsaet, de Hamilton, a terminé neuvième avec un temps de 2:25,02.

Notons que deux coureurs originaires de Granby ont pris le départ. Marc-Antoine Maynard a parcouru la distance en 03:07:02, un temps bon pour le 2841e rang. Samuel Dupuis a quant à lui terminé en 3860e position en vertu d’un chrono de 03:12:52

Desiree Linden s’impose
Chez les dames, l’Ontarienne Krista DuChene s’est classée troisième.

Âgée de 41 ans, la mère de trois enfants de Strathroy, près de London, a inscrit un temps de 2:44,20.

L’Américaine Desiree Linden a prévalu en 2:39:54, donnant aux États-Unis leur première victoire depuis 1985 (Lisa Larden Weidenbach).

Seule lors des huit derniers kilomètres, elle a facilement devancé une compatriote, Sarah Sellers (2:44,04). Sept Américaines ont figuré au top 10.

Environ 30 000 personnes ont participé à la 122e édition de l’événement.