Noémie Paré a remporté mardi le volet féminin de l’Invitation Bromont.

Yohann Benson et Noémie Paré triomphent à l'Invitation Bromont

Après trois jours de compétition, Yohann Benson et Noémie Paré ont finalement été sacrés champions de la deuxième mouture de l’Invitation Bromont, disputé sur les allées du club de golf Château-Bromont. Il s’agissait de l’un des plus importants tournois présentés au Québec cet été.

Après l’Américaine Brooke Baker en 2018, c’est donc une autre golfeuse amateure qui a été couronnée mardi après-midi.

Le suspense a duré jusqu’au dernier moment puisque Noémie Paré et Rebecca Lee-Bentham présentaient des pointages cumulatifs de -7 après trois rondes. La prolongation a donc été nécessaire afin de déterminer la gagnante.

Après avoir vu Lee-Bentham provoquer l’égalité au 18e trou, Paré a rebondi avec un par en prolongation, ce qui fut suffisant pour battre sa rivale qui a de son côté enregistré le boguey.

« Ça te fait sentir comme si tu avais des ailes. J’ai bien joué et je suis contente de ma performance », a mentionné la championne.

Paré voit d’ailleurs cette victoire comme un point positif sur lequel bâtir.

La représentante du club de golf Victoriaville est restée concentrée durant tout le parcours. Celle qui joue sur ce terrain depuis qu’elle a 12 ans savait un peu à quoi s’attendre. Elle avait également participé à l’Invitation Bromont l’an dernier, terminant alors quatrième.

Yohann Benson a été sacré champion mardi après-midi.

Pour sa part, Yohann Benson s’est montré émotif lors de son discours. Quelques larmes ont alors coulé sur ses joues, notamment en raison de la présence de son fils, qu’il ne voit pas souvent.

« Je suis très content de mon jeu des derniers jours et je remercie l’organisation de nous avoir accueillis de la sorte », a-t-il mentionné.

Grâce à un pointage cumulatif de -13, Benson a remporté un deuxième événement parrainé par Golf Québec en 2019. Pierre-Alexandre Bédard, Vaita Guillaume et Brendon Lacasse ont terminé à triple égalité au deuxième rang (-11).

Professionnel en titre du Château-Bromont, Dave Lévesque a effectué une belle remontée. Quinzième après une ronde, il a finalement terminé en cinquième place (-10), devant Keven Fortin-Simard (-9).

« En étant le pro local, j’avais une pression supplémentaire, mais je suis satisfait de ma performance, a-t-il affirmé. La première ronde est vraiment celle qui a fait le plus de dommages. »

Le Césairois Jean-Philip Cornellier (+5) a terminé le tournoi au 23e échelon.

En obtenant le meilleur résultat professionnel à Bromont, Benson a mérité un laissez-passer pour l’Omnium Placements Mackenzie 2019 où il tentera d’ajouter un troisième gain à sa fiche cette saison.

Benson a également remporté une bourse de 6000$ en triomphant à Bromont.

« Un succès sur toute la ligne »

Directeur général du club Château-Bromont, Martin Ducharme est extrêmement satisfait du déroulement de l’événement. Il est très honoré d’avoir pu compter sur les services de Diane Barabé. Cette dernière œuvre comme officielle lors de plusieurs tournois majeurs à travers le monde.

Par ailleurs, le calibre du rendez-vous bromontois était très relevé cette année. « On a donné des conditions de jeu parfaites, on a eu des conditions (météorologiques) parfaites, c’est un succès sur toute la ligne », a lancé Ducharme.

Relève prometteuse

Selon le DG du Château-Bromont, le fait que le volet féminin ait à nouveau été remporté par une amateure « prouve qu’on a une relève très solide au Québec ».

Parlant de relève, la Césairoise Mathilde Denicourt (+19) et la Granbyenne Camille Lapierre-Ouellet (+31) ont participé à la compétition. Ces deux joueuses ont pu vivre une expérience enrichissante parmi les professionnelles.

Selon Martin Ducharme, il ne faut pas seulement regarder leur score afin d’évaluer leur niveau.

« Lorsque tu es sur les nerfs et que tu joues sous la pression, ce n’est plus la même partie », a-t-il fait valoir.

L’Invitation Bromont permet aussi aux talents locaux de briller. La Bromontoise Francesca Palardy (+20) a d’ailleurs connu de bons moments avant une dernière ronde plus difficile.

Après l’ajout du volet masculin, les organisateurs du tournoi promettent un gros coup l’été prochain, alors que le tournoi rassemblera des golfeurs de partout au Canada.

« C’est incroyable ce qu’on a pour 2020 », a assuré Ducharme.

Plus de détails devraient être annoncés en décembre.