Yan Pellerin, entouré ici de son équipe, a obtenu son premier K.-O. en boxe, samedi après-midi, face à l’Américain Michael Robertson.

Yan Pellerin obtient son premier K.-O.

Yan Pellerin n’en faisait pas une obsession, mais il a assurément savouré son premier K.-O. en boxe, samedi après-midi, au Cabaret du Casino de Montréal. Le Granbyen s’est débarrassé de l’Américain Michael Robertson dès le deuxième round d’un combat disputé chez les poids lourds-légers.

« C’est évidemment un soulagement. J’ai obtenu plusieurs K.-O. en arts martiaux mixtes, mais ça faisait déjà un bout de temps », a commenté le principal intéressé en entrevue avec La Voix de l’Est.

Surnommé « Wild Thing », le pugiliste de 38 ans s’est servi de ses deux mains pour placer des coups en puissance qui ont envoyé Robertson (fiche de 0-2) dans les câbles, puis au sol. Le résident de Phoenix s’est relevé avant le compte de 10, mais l’arbitre Albert Padulo Jr. a estimé qu’il n’était pas en état de poursuivre l’affrontement.

« En tant qu’athlète de MMA, je suis davantage pour le fait de laisser la chance aux combattants de revenir. Mais les arbitres sont là pour protéger les boxeurs », a concédé Pellerin.

« De toute façon, je l’aurais renvoyé au tapis par la suite. »

Pellerin s’était préparé à affronter un bagarreur présentant un style assez ouvert. Également issu du milieu des arts martiaux mixtes, Robertson a d’ailleurs touché la cible à quelques reprises en début de combat. Dans une forme resplendissante, le Granbyen n’a toutefois pas tardé à ébranler l’Américain.

« Avec mes entraîneurs, on avait décidé d’étudier l’adversaire au premier round, a-t-il précisé. Mais dès que j’ai vu qu’il ne pouvait pas me faire trop mal, j’ai ouvert la switch pour lui passer le K.-O. Et c’est ce qui s’est produit. »

« Une bonne année pour moi »

Yan Pellerin a donc subi une seule défaite en cinq combats de boxe, tous livrés en 2018. « Ça a été une bonne année pour moi. Je suis heureux de pouvoir travailler avec Groupe Yvon Michel (GYM), qui m’a permis de participer à toutes ses cartes. »

Le vétéran combattant prendra une pause au début de la prochaine année, notamment pour passer du temps en famille. Il compte néanmoins participer à trois combats de boxe et autant en arts martiaux mixtes en 2019. Pellerin devrait d’ailleurs être du gala tenu par GYM en février.