«Mon objectif principal a toujours été de coacher, parce que j’adore ça. Dès ma première conversation avec Samuel Bessette, j’ai dit que j’allais jouer (avec les Inouk) autant que possible, mais selon mes disponibilités», a expliqué l’attaquant étoile Yan-Cédric Gaudreault.
«Mon objectif principal a toujours été de coacher, parce que j’adore ça. Dès ma première conversation avec Samuel Bessette, j’ai dit que j’allais jouer (avec les Inouk) autant que possible, mais selon mes disponibilités», a expliqué l’attaquant étoile Yan-Cédric Gaudreault.

Yan-Cédric Gaudreault, joueur étoile à temps partiel

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Samuel Bessette le répète depuis plusieurs mois : les Inouk figureront parmi les aspirants aux grands honneurs cette saison. En voyant la liste des joueurs déjà présents au camp d’entraînement, on serait tenté de croire le directeur général sur parole. Le destin de l’équipe pourrait toutefois fortement dépendre des disponibilités de son nouveau joueur étoile Yan-Cédric Gaudreault.

Cinquième meilleur marqueur de la Ligue de hockey junior AAA du Québec avec une récolte de 105 points la saison dernière, Gaudreault a confirmé en entrevue avec La Voix de l’Est qu’il priorisera ses fonctions d’entraîneur adjoint avec les Corsaires de Lévy au niveau midget espoir.

« Mon objectif principal a toujours été de coacher, parce que j’adore ça. Dès ma première conversation avec Sam (Bessette), j’ai dit que j’allais jouer autant que possible, mais selon mes disponibilités », a expliqué l’attaquant de 20 ans.

« Je ne connais pas encore mon horaire final avec les Corsaires, donc je vais éviter de donner un nombre de matchs pour ne pas créer de fausses attentes. Mais je crois que ce sera moins pire qu’on pourrait le penser. »

Originaire de Clermont dans Charlevoix, Gaudreault loue présentement un appartement à Saint-Augustin-de-Desmaures dans le cadre de ses études en intervention sportive à l’Université Laval. Il n’a pris aucun engagement concernant les entraînements au Centre sportif Léonard-Grondin, un dossier qui sera aussi géré « au jour le jour ».

Le principal intéressé indique qu’il n’a guère eu besoin de « vendre sa salade ».

« Ce sera aux coachs de décider où ils me voient, mais je crois qu’ils savent que je peux apporter beaucoup d’offensive en avantage numérique ou tuer des punitions. »

Samuel Bessette reconnaît que les Inouk étaient prêts à accommoder un des meilleurs joueurs de la LHJAAAQ.

« On comprend que les jeunes peuvent avoir différentes priorités. Yan-Cédric veut venir jouer et gagner avec nous. S’il manque une dizaine de matchs sur 48, ce sera pas la fin du monde », a plaidé le DG des Inouk mercredi midi, précisant que ce principe ne peut s’appliquer à tous les joueurs.

« Notre équipe, ça reste plus que Yan-Cédric Gaudreault. On a aussi plusieurs autres morceaux sur lesquels on compte beaucoup », a-t-il ajouté.

Une bonne première impression

Pour ceux qui se poseraient la question, le climat d’incertitude qui a longtemps entouré les Inouk n’a pas influencé la réflexion de Gaudreault.

« C’est venu à mes oreilles, mais ça ne m’importait pas du tout. Tant mieux si les changements peuvent favoriser l’avenir de l’équipe, mais ce n’était pas une priorité pour moi », a mentionné l’ancien porte-couleurs de l’Everest de la Côte-du-Sud.

Gaudreault respecte néanmoins la démarche des 11 joueurs qui ont signé une lettre à la fin juillet, indiquant alors qu’ils n’enfileraient plus l’uniforme granbyen tant que l’ancien groupe de propriétaires demeurerait en place. Certains détails restent encore à être finalisés, mais Harrisson et Rémi Robert devraient bientôt se joindre à un groupe d’actionnaires qui comprend toujours Bobby Crawford et Ian Matthews.

Yan-Cédric Gaudreault a par ailleurs eu « une bonne première impression » le week-end dernier, que ce soit concernant ses nouveaux coéquipiers ou le nouvel entraîneur-chef des Inouk, Alex Bourret.

«Il y a beaucoup d’impondérables au niveau junior AAA, mais ça reste l’offensive qui règne. On n’est pas mal pris de ce côté. J’ai aussi vu trois ou quatre bons vétérans à la défense.»

« Ça semble aussi être un groupe de joueurs qui ont beaucoup de plaisir ensemble. Je crois que je vais m’intégrer assez facilement. »

Rappelons que Gaudreault constitue la compensation obtenue dans le cadre de la transaction qui a envoyé Marc-Antoine Dufour, probablement le meilleur cerbère de l’histoire des Inouk, avec l’Everest. Les deux jeunes hommes se retrouveront incidemment à Granby puisque Dufour œuvrera dorénavant comme entraîneur des gardiens.

L’organisation a aussi récemment annoncé l’embauche de Richard Morasse au sein du département marketing. Morasse présidait l’organisme à but non lucratif qui dirigeait l’équipe la saison dernière, avant d’être dissous en juillet dernier.

Les Inouk amorceront leur calendrier préparatoire avec une série aller-retour contre les Braves de Valleyfield jeudi et vendredi. Le premier affrontement sera disputé au Centre sportif de Saint-Timothée.

À LIRE AUSSI : Des matchs préparatoires à 4 contre 4 dans la LHJAAAQ