Yan-Cédric Gaudreault aura à peine eu le temps d’enfiler son chandail des Inouk.
Yan-Cédric Gaudreault aura à peine eu le temps d’enfiler son chandail des Inouk.

Yan-Cédric Gaudreault échangé!

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Yan-Cédric Gaudreault, que les Inouk étaient tellement fiers d’avoir acquis de l’Everest de la Côte-du-Sud, a été échangé aux Prédateurs de Joliette mardi.

Gaudreault prend le chemin de Lanaudière en retour de Ludovic Harrisson, un autre attaquant, et deux choix au repêchage conditionnels. Oui, on parle bel et bien ici du fils de Rémy Harrisson, directeur des opérations hockey des Inouk, et copropriétaire en devenir de l’équipe.

« Ludovic, je l’ai dans ma mire depuis un an, a expliqué le directeur général Samuel Bessette. Qu’il soit le fils de Rémy, je m’en fous royalement. Tout ce que je sais, c’est que c’est un excellent joueur de hockey, un kid formidable et qu’il va nous aider. »

Harrisson, effectivement, est un bon joueur. À 18 ans, il vient d’être retranché du camp du Phœnix de Sherbrooke, lui qui a amassé 14 points en 18 matchs la saison dernière avec les Prédateurs, alors de Saint-Gabriel-de-Brandon.

Mais pour revenir à Gaudreault, il y a deux éléments intéressants. Bessette ne cache pas qu’il voulait faire de la place pour un joueur de 20 ans et il était un brin agacé par le fait que Gaudreault n’était pas disponible à 100%. Malgré ce qu’il a déclaré au collègue Jonathan Gagnon dans La Voix de l’Est il y a à peine deux semaines.

À LIRE AUSSI: Yan-Cédric Gaudreault, joueur étoile à temps partiel


« On était prêts à l’accommoder, on l’a déjà dit, mais ce n’était pas l’idéal, c’est certain. »

En ce qui a trait à la place de joueur de 20 ans qui devient disponible, ne soyez pas surpris si le Granbyen Alexandre Couture, qui vient d'être libéré par l’Armada de Blainville-Boisbriand, débarque au pays des Inouk s’il n’est pas réclamé au ballotage par une autre formation de la LHJMQ.

Un autre gardien

Les Inouk ont été très actifs au cours des dernières heures. Car ils avaient bougé plus d’une fois avant d’échanger Yan-Cédric Gaudreault.

Les Inouk ont ainsi ajouté un quatrième gardien à leur formation lorsqu’ils ont acquis Nathan Darveau des Flames de Gatineau en retour d’un choix de cinquième ronde ainsi que des choix conditionnels. Originaire de l’Abitibi, l’athlète de 17 ans arrive du camp des Tigres de Victoriaville.

« Même à 17 ans, Nathan aura un impact sur notre équipe, a indiqué Samuel Bessette. Sera-t-il le no. 1 ou le no. 2 chez nous, je ne sais pas. Mais ce jeune-là va jouer dans la LHJMQ, c’est certain. On va en profiter le temps qu’il est avec nous. »

Vendredi dernier, l’entraîneur Alex Bourret annonçait l’arrivée de Sebastian Resar, un Ontarien, qui a bien fait le soir même en match préparatoire à Montréal-Est. Et il y a toujours Olivier Marceau et Thomas Lemoine qui sont là.

« On a des décisions à prendre, c’est clair », a avoué Bessette.

En même temps, les Inouk sont soudainement beaucoup moins pressés à la suite de l’annonce effectuée par la Ligue junior AAA mardi. Après tout, la « vraie » saison ne débutera, au mieux, qu’à la mi-octobre.

Mais ce n’est pas tout. Les Inouk ont aussi annoncé le retour de l’attaquant Samuel Michaud, qui avait décidé d’aller jouer au hockey collégial devant l’incertitude qui prenait toute la place dans l’univers de l’équipe junior AAA de Granby cet été.

« Samuel est très heureux de revenir, a dit Bessette. Évidemment, son retour change des choses. »

En fait, le retour de Michaud fait en sorte qu’il n’y avait plus de place pour Sean-Mickael Kalombo, acquis des Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon devenus de Joliette, qui vient de prendre le chemin du West Island en retour des droits sur l’attaquant Christopher Séguin, qui a amassé 53 points en 26 matchs au niveau collégial la saison dernière. Les Inouk ont aussi cédé les droits sur Vincent et Julien Anctil, du Phoenix de Sherbrooke, aux Shamrocks, qui envoient aussi à Granby des choix au repêchage.

« Le téléphone sonne régulièrement et on fait des appels aussi, a encore mentionné Bessette. On travaille fort pour améliorer l’équipe. »