Bien qu’il ait reçu une dizaine de points de suture au visage dimanche, William Leblanc devrait s’entraîner avec les Inouk cette semaine.

William Leblanc retranché par Équipe Canada Est

William Leblanc ne participera pas au Défi mondial de hockey junior A. Seul représentant des Inouk de Granby au camp d’Équipe Canada Est, l’attaquant de 19 ans a été retranché lundi.

Des coupures ont été annoncées en matinée par un comité formé des entraîneurs, des dépisteurs et du directeur général de la formation­, Paul Currie.

« On a le droit de garder seulement cinq joueurs de 19 ans. Et il y a des gars qui revenaient après avoir participé au tournoi l’an passé. On a des décisions finales à prendre. Ça se peut qu’on prenne une autre direction que celle prévue initialement », a expliqué en fin d’après-midi l’entraîneur-chef d’Équipe Canada Est, Patrice Bosch.

Étant aussi le grand patron des Inouk, Bosch se retrouvait dans une position pour le moins délicate. « Will (Leblanc) n’a peut-être pas obtenu les points qu’il voulait avoir, mais il n’a pas connu un mauvais camp. Ce sont les circonstances qui font en sorte que ça tombe comme ça... », a-t-il précisé.

« Oui, c’était difficile [à annoncer]. Will, ça fait deux ans que je le connais. Avant que je parte la semaine passée, c’était le meilleur compteur de mon équipe. Mais il ne faut pas perdre de vue que sur 1500 joueurs disponibles, on en a choisi 40 pour venir ici. Et il en fait quand même partie. »

« Je pense que j’avais ma place »

Contacté par La Voix de l’Est, Leblanc s’est dit déçu de la tournure­ des événements.

« Dimanche matin, j’ai connu un super début de match, mais j’ai reçu une rondelle dans l’œil et il a fallu que je sorte. J’ai passé une bonne partie de la journée à l’hôpital et j’ai pu manger seulement un peu avant le deuxième match. Et là, je jouais avec une grille au lieu d’une visière, donc ce n’était pas idéal pour la vision. Mais ça a quand même bien été », a-t-il raconté.

Leblanc ne s’en cache pas : il s’attendait à ce que la présence de Bosch parmi les décideurs milite en sa faveur. « Je pensais que ça allait m’aider, a-t-il confirmé. Je suis content qu’il m’ait amené au camp. Mais je pense que j’avais ma place. Que je la méritais. »

Bien qu’il ait reçu une dizaine de points de suture au visage dimanche, le numéro 47 devrait s’entraîner avec les Inouk cette semaine. « Je vais être content de retrouver les boys. On est sur une bonne lancée. »

Dans l’uniforme granbyen, Leblanc a amassé 46 points (dont 22 buts) en 26 rencontres depuis le début de la saison.

Un Québécois toujours dans la course

Rappelons qu’Équipe Canada Est rassemble des joueurs provenant des ligues de l’Ontario­, du Québec et des Maritimes. Tout comme Leblanc, l’attaquant du Collège Français de Longueuil, Samuel Guilbault, a été retranché lundi. Porte-couleur des Braves de Valleyfield­, Derek Dicaire était donc le seul joueur québécois toujours dans la course en fin d’après-midi.

Le Défi mondial de hockey junior A se déroulera du 10 au 16 décembre à Truro, en Nouvelle-Écosse. En plus des deux équipes canadiennes, les États-Unis, la République tchèque, la Russie et la Suisse seront représentés.