Jesse Arnett a vaincu Dimitri Waardenburg par soumission à 1:44 du premier round, ce qui lui a permis de mettre la main sur la ceinture des poids coqs.

Waardenburg: «Ça fait mal»

Dimitri Waardenburg­ pleurait lorsqu’il a rencontré le représentant de La Voix de l’Est à la suite son combat. Il était à la fois triste parce qu’il venait de perdre et heureux parce qu’il venait de voir son ami Adam Dyczka être couronné­ champion.

« C’est spécial, c’est plein d’émotions en même temps, a-t-il commencé par dire. C’est trop pour moi… »

Waardenburg (13-9) a avoué que Jesse Arnett (14-4) l’avait surpris avec une solide gauche au menton avant de terminer le travail avec un étranglement au sol à 1:44 minute du premier round. 

« Sa gauche, je ne l’ai pas vu venir. Il m’a eu. Puis, au sol, c’est sa spécialité, c’est son territoire. Il a fait ce qu’il avait à faire, il a gagné, je ne peux que m’incliner. Les arts martiaux mixtes, c’est ça. »

Waardenburg a parlé d’une « dure défaite ». D'autant plus qu'il s'agissait de son deuxième revers face à Arnett.

« J’étais prêt pour ce combat, j’ai tout donné à l’entraînement. C’est difficile à prendre, ça fait mal. »

Mais on devrait le revoir dans l’octogone. On devrait...

« Je ne pense pas que ce soit la fin. Mais ce soir, ça fait mal », a-t-il répété.