Vincent Roy a été le choix de sixième ronde des Roughriders, le 53e au total.

Vincent Roy repêché par les Riders

« Je suis soulagé, je suis excité, je suis super content ! Y’a probablement d’autres mots, mais je ne les trouve pas ! »

Le Granbyen Vincent Roy était un jeune homme heureux, tard jeudi soir, alors qu’il venait d’être sélectionné par les Roughriders de la Saskatchewan à l’occasion du repêchage de la Ligue canadienne de football. Le porte-couleurs du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke a été appelé en sixième ronde, lui qui a été le 53e choix au total.

« Je commençais à être nerveux un peu parce qu’on m’avait parlé de la quatrième ou de la cinquième ronde, mais je n’étais pas vraiment inquiet puisqu’il y avait encore plusieurs joueurs de ligne offensive qui n’avaient pas été sélectionnés, a expliqué Roy, 24 ans. Par contre, je suis très, très surpris d’avoir été repêché par les Riders puisque c’est la seule et unique équipe avec laquelle je n’avais eu aucun contact. C’est spécial ! »

Mais il a eu des nouvelles des Riders immédiatement après avoir été sélectionné tandis que l’entraîneur des joueurs de ligne offensive (Stephen Sorrells) ainsi que le directeur général (Jeremy O’Day) ont communiqué avec lui.

« Ça a été court, mais chaleureux. Ils m’ont dit qu’ils étaient heureux que je me joigne à l’organisation et qu’ils avaient hâte de travailler avec moi. J’ai hâte aussi de travailler avec eux ! »

Roy, qui fait 6’5’’ et 285 livres, participera évidemment au prochain camp d’entraînement des Riders. À Regina, il rejoindra Alexandre Chevrier et Alexandre Gagné, deux anciens du Vert et Or.

L’ancien des Incroyables de l’école secondaire J.-H.-Leclerc a disputé trois saisons sur la ligne défensive du Vert et Or avant d’être transféré sur la ligne offensive. Le changement a été payant.

Jeudi, il a suivi le repêchage en compagnie de parents et amis à Granby. On a l’impression qu’il se préparait à se coucher tard…

« C’est une belle soirée, ce sont de beaux moments, c’est sûr… », a-t-il ajouté, un brin d’émotion dans la voix. 

Roy a commencé à croire en ses chances d’être appelé chez les pros quand il a été invité à participer, en mars, aux essais nationaux de la LCF. Clairement, il a su attirer l’attention à Toronto.

On vous dit ça comme ça, même si Roy doit d’abord se tailler un poste : les Riders seront à Montréal le 9 août...

Betts repêché par les Eskimos

Bien qu’il ait signé un contrat avec les Bears de Chicago à titre de joueur autonome le week-end dernier, Matthieu Bets a été sélectionné par les Eskimos d’Edmonton au troisième rang. Le joueur de ligne défensive, un produit du Rouge et Or de l’Université Laval, s’est toutefois abstenu de participer à la conférence téléphonique réservée aux trois premiers choix.

C’est le joueur de ligne à l’attaque Shane Richards, un bonhomme de Calgary qui évoluait pour les Cowboys d’Oklahoma State, qui a été le premier joueur sélectionné. « Une sensation incroyable ! », a-t-il dit après avoir été appelé par les Argonauts de Toronto.

Avec leur premier choix, qui était toutefois une sélection de deuxième ronde (13e au total), les Alouettes ont repêché le receveur de passes Kaion Julien-Grant, des X-Men de l’Université St. Francis Xavier. L’organisation montréalaise a choisi cinq joueurs offensifs sur une possibilité de huit, réclamant au passage un Québécois, soit Samuel Thomassin (Rouge et Or) et un autre produit du football québécois, soit Michael Sanelli, un Torontois qui jouait pour les Stingers de Concordia.

Un coéquipier de Vincent Roy au sein du Vert et Or a été sélectionné, soit le porteur de ballon Gabriel Polan, par le Rouge et Noir d’Ottawa.