Vincent Berthiaume (no 51) en piste à l'Autodrome.

Vincent Berthiaume savourait son retour chez lui

Vincent Berthiaume avait le sourire facile, mardi, en arrivant à l’Autodrome. Voyez-vous, il se préparait à participer à sa première épreuve à Granby depuis sa dernière course en sportsman la saison dernière.

Après avoir été recrue de l’année à l’Autodrome en 2018, Berthiaume a décidé de poursuivre son développement à l’Autodrome BSL, à Saint-Eugène-de-Ladrière, dans le Bas-Saint-Laurent. Et il domine actuellement le championnat en sportsman après avoir remporté deux finales et avoir terminé trois autres fois sur le podium.

« Je suis content de revenir à Granby en cette belle soirée des gros blocs et de courir devant les gens de ma famille et mes amis, a-t-il commencé par dire. L’Autodrome, c’est chez nous, c’est évidemment un endroit très spécial pour moi. Mais je ne regrette pas d’avoir décidé d’aller courir dans le Bas-Saint-Laurent. »

À l’Autodrome BSL, Berthiaume expérimente le pilotage sur courte piste et il est particulièrement bien entouré par les gens de l’équipe de Pierre Gagné, un vieux routier du stock-car dans l’est du Québec.

« À chaque programme, j’ai une voiture très compétitive, voire parfaite plus souvent qu’autrement, reprend le pilote de 16 ans. Et l’encadrement que je reçois est tout à fait exceptionnel. J’apprends beaucoup cette année. »

Berthiaume court aussi en STR au sein de l’équipe Samson Racing, lui qui a été recrue de l’année dans cette catégorie en 2017. Mais voilà, il est déjà assuré qu’il ne retournera pas à bord d’un de ces petits bolides l’an prochain.

Nous ne sommes qu’en juillet, mais Berthiaume et son entourage devront bientôt penser en fonction de 2020. Il y aura des décisions à prendre. Le Granbyen aura bien sûr la possibilité de retourner en sportsman à l’Autodrome BSL, mais d’autres options pourraient s’offrir à lui.

« Pour l’heure, je me concentre sur chacune de mes courses et je ne regarde pas trop en avant de moi. Je suis bien entouré, mon père est un guide exceptionnel et je fais confiance à l’avenir. »

Berthiaume savourait son passage à l’Autodrome mardi, d'autant plus qu’il n’y en a pas d’autres de prévus cette saison.