Vaea Verbeeck a remporté le US Open en descente à Killington, au Vermont. Originaire de Granby, elle est maintenant installée en Colombie-Britannique afin de vivre de son sport.

Verbeeck et Langevin font leur marque

Les efforts et les sacrifices faits par Vaea Verbeeck portent leurs fruits. Partie vivre en Colombie-Britannique il y a cinq ans, la Granbyenne d’origine excelle aujourd’hui en vélo de descente.

Vaea a découvert le vélo de montagne alors qu’elle pratiquait la planche à neige. Des amis lui ont parlé de ce sport, qui l’a tout de suite séduite. Elle a expérimenté la descente à 17 ans et a participé à ses premières courses l’année suivante.

Son passé de gymnaste, qui lui permet d’avoir une bonne coordination, l’a aidée à gravir rapidement les échelons dans sa nouvelle discipline, croit-elle. Maintenant âgée de 27 ans, elle compte bien vivre de son sport cette année, sans avoir à travailler durant l’hiver.

Dans le but d’atteindre ses objectifs, Vaea a déménagé ses pénates dans l’Ouest canadien pour profiter de mois d’entraînement supplémentaires en montagne. « Les premières compétitions de la Coupe du Canada sont à la fin mai, alors qu’à Bromont les sentiers ouvrent à la mi-mai ou la fin-mai», a-t-elle souligné, en entrevue avec La Voix de l’Est.

«J’ai déménagé dans le coin de Vancouver il y a cinq ans. Je vis là-bas, j’y ai ma maison. Je reviens à Granby chaque année, avant la Coupe du monde au Mont-Sainte-Anne. »

L’étape nord-américaine de la Coupe du monde se déroulera d’ailleurs ce week-end. Vaea s’y rendra quelques jours à l’avance afin de sonder le parcours. « C’est un sport de gravité. Du point A au point B, c’est que de la descente. Tu étudies ton terrain, tu fais des pratiques durant plusieurs jours et, après ça, c’est une run. C’est une personne à la fois et le plus rapide gagne. »

Vaea Verbeeck a remporté les Championnats canadiens, tenus à Panorama en Colombie-Britannique, le 30 juillet dernier. Un titre qu’elle avait déjà obtenu en 2014. « C’est super, j’ai remporté la manche du drapeau du Canada. La championne canadienne peut la porter pendant un an », a-t-elle précisé.

Vaea est de retour à Granby depuis la semaine dernière, ayant récemment remporté la première place du US Open disputé à Killington, au Vermont.

Changement de circuit
Soulignons toutefois qu’elle ne fait plus officiellement partie du circuit de la Coupe du monde.

Hugo Langevin participera à la Coupe du monde en descente au Mont-Sainte-Anne, ce week-end.

« J’ai voulu faire quelque chose de différent parce que j’avais plus de potentiel que ce que les résultats sur papier démontraient. Maintenant, je fais plus des vidéos et le circuit Crankworx. C’est un festival de vélo de montagne où tu vois toutes les disciplines. Le circuit a maintenant quatre arrêts : Nouvelle-Zélande, France, Autriche et Whistler (en Colombie-Britannique) pour la finale. Et ça continue de grandir. C’est différent de la Coupe du monde, où c’est assez sérieux et où je n’arrivais pas à avoir les résultats que je voulais. »

Elle a choisi de se concentrer sur le circuit Crankworx et d’en profiter pour essayer d’autres disciplines. Ce choix lui permet de faire des projets personnels et de tourner des vidéos pour ses commanditaires.

un Bromontois à surveiller
Il est âgé de 23 ans et pratique la descente de montagnes en vélo depuis qu’il a douze ans. Le Bromontois Hugo Langevin est en quelque sorte né dans le milieu du vélo de montagne, un sport que pratiquent aussi ses parents et son frère.

Hugo a lui aussi participé aux Championnats canadiens de descente à Panama. Il a alors récolté la deuxième position.

Le jeune homme a aussi profité de sa présence dans l’Ouest canadien pour participer à deux épreuves de la Coupe Canada, terminant premier puis troisième dans la catégorie Élite chez les hommes.

« Mon objectif est d’être capable de performer dans les Coupes du monde et de gagner ma vie avec ça. C’est quand même difficile », a-t-il affirmé en entrevue, alors qu’il se trouvait dans les sentiers de vélo à Bromont.

À ce niveau, les courses demandent une bonne préparation.

« C’est sûr qu’avant la course, il y a beaucoup de préparation physique, beaucoup de temps sur le vélo et dans le gym. Plus je passe d’heures sur mon vélo, mieux c’est. »

Tout comme Vaea Verbeeck, le représentant de l’équipe Devinci Development Racing se dirigera cette semaine au Mont-Sainte-Anne pour l’épreuve la Coupe du monde.

Il y a terminé en 26e position l’an dernier et souhaite obtenir un meilleur résultat cette année.

Il est possible de suivre ces deux amateurs de sensations fortes sur Instagram, sous les noms de vaeaverbeeck et hugo_langeevin.