Patrice Demuy (55) célèbre en compagnie de Maxime Borduas et de Gabriel Chicoine après avoir enfilé son troisième but du match.

Une victoire… et des records !

Qu’on se le dise, le printemps s’annonce plutôt intéressant au pays des Inouk.

Les Granbyens ont conclu la saison régulière avec une 35e victoire en 48 matchs, vendredi soir, lorsqu’ils ont disposé du Collège Français de Longueuil 8-5 devant une belle foule de 915 spectateurs au centre sportif Léonard-Grondin.

Le Collège Français a terminé au deuxième rang du classement général (derrière Terrebonne) et au sommet du classement de la section Martin-Saint-Louis, devant les Inouk. Mais soyez-en assurés, les locaux n’ont aucun complexe face à l’équipe qu’ils risquent fort d’affronter en demi-finale de la Ligue junior AAA, eux qui ont remporté une cinquième victoire en six matchs face aux joueurs de Pierre Petroni cette saison.

La saison 2017-2018 en a aussi été une de records pour les Inouk.

D’abord, avec leur fiche de 35-9-4 et les 74 points qu’ils ont récoltés, ils affichent un pourcentage de ,787, le meilleur de l’histoire du club. Les neuf défaites seulement qu’ils ont subies à la régulière constituent aussi une nouvelle marque d’équipe. Enfin, aucune édition des Inouk n’a accordé aussi peu que 133 buts en une saison.

Avec ses 94 points, dont 33 buts, Maxime Borduas termine au sommet des marqueurs de l’équipe. Et avec ses 44 filets, Patrice Demuy trône au sommet des buteurs.

La victoire de vendredi était la 14e en 16 matchs pour les Inouk en 2018. On vous le dit, les séries éliminatoires annoncent de belles choses.

Les séries, justement, débuteront le dimanche 11 mars pour les Inouk. Dans une série au meilleur de sept matchs en quarts de finale, ils croiseront le fer avec les Braves de Valleyfield, tout de même pas un adversaire facile.

La fierté de Demuy
On a eu droit à un match fort divertissant vendredi. Des buts en masse, deux équipes qui patinaient et un peu de robustesse. Les Inouk ont comblé des déficits de 3-1 et de 4-2 pour l’emporter.

Patrice Demuy Maxime Borduas et Joachim Vachon, membres du trio infernal des Inouk, se sont éclatés dans la victoire. Demuy a réussi trois buts et une passe, Borduas a amassé deux buts et deux passes et Vachon, un but et trois passes.

Nicolas Nadeau (il a ajouté une passe) et Jacob Dupont ont complété. Gabriel Chicoine a obtenu trois mentions d’aide et Anthony Wojcik, deux.

Jason Lanoue et William Jacques ont marqué deux fois chacun contre Marc-Antoine Dufour, qui a bloqué 39 tirs.

« Franchement, on peut être très fiers de ce qu’on a accompli cette saison, a déclaré Demuy. On veut aller jusqu’au bout, mais on fait déjà partie d’une édition historique des Inouk. On a travaillé fort, mais ça valait la peine. »

Demuy a ensuite rendu hommage à ses compagnons de trio pour ses succès personnels.

« Je ne suis pas celui qui a la meilleure vision du jeu. Mais mettez-moi la rondelle sur la palette et je vais la mettre dedans. Maxime et Joachim ont fait ça tout au long de la saison. »

«Ça allait bien depuis mon retour au jeu. J’étais à l’aise, je me donnais à 100%, je n’avais pas peur. C’est frustrant», explique Jacob Graveline.

GRAVELINE : « C'EST VRAIMENT FRUSTRANT »

Jacob Graveline a déjà eu un meilleur moral. 

Après avoir été sur le carreau pendant des mois à la suite d’une opération au genou gauche et avoir disputé cinq petits matchs à son retour au jeu, l’attaquant des Inouk s’est blessé au même genou, dimanche dernier face au Titan de Princeville, et il ne sait trop quand il reviendra.

« L’an dernier, je me suis déchiré le ligament croisé antérieur alors que là, il est étiré, a-t-il expliqué entre la première et la deuxième période du match de vendredi. Je n’ai pas patiné depuis que je me suis fait mal à nouveau, mais je devrais recommencer vers la fin de la semaine prochaine. Je vais revenir pendant les séries, c’est sûr, mais je ne sais pas quand. »

Lorsqu’il reviendra, ce sera avec une attelle pour protéger son genou. Il aime plus ou moins l’idée, mais c’est mieux que de se faire opérer et ainsi dire au revoir à sa carrière. 

« C’est frustrant, parce que ça allait bien depuis mon retour au jeu. J’étais à l’aise, je me donnais à 100 %, je n’avais pas peur. C’est vraiment frustrant… »

Graveline, qui avait amassé cinq points en huit matchs, n’a pas été frappé ou victime d’un geste vicieux. Il a simplement fait un faux mouvement. 

« Une niaiserie. C’est encore plus choquant ! »

Les Inouk devraient faire un bout de chemin en séries. Assurément, on ne le reverra pas avant la demi-finale. 

Anthony Chicoine (genou), Isaak Châteauneuf (coupure près d’un œil), qui ont été blessés mercredi contre Terrebonne, de même que Noah Corson (encore malade) et William Leblanc, qui a raté un 10e match de suite, n’ont pas affronté le Collège Français. Laurent Minville était toutefois de retour au jeu tandis que l’attaquant William Larocque, un joueur des Vics midget AA, a été inséré dans l’alignement.