Après un début de match pénible, les Inouk se sont finalement imposés 8-3 face aux Shamrocks.

Une troisième victoire de suite pour les Inouk

Les Inouk ont seulement eu besoin d’une trentaine de minutes de jeu pour faire basculer le match à leur avantage et vaincre les Shamrocks du West Island, la pire équipe de la Ligue de hockey junior AAA, vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin. Après avoir traîné de la patte durant la première moitié de la rencontre, les Inouk se sont finalement imposés par la marque de 8-3.

Pour la première fois cette saison, ils ont ainsi signé une troisième victoire de suite.

Les Inouk ont de nouveau accordé le premier but vendredi. Après un arrêt du gardien auxiliaire Nicholas Gendron, le tir de Bailey Bilney-Morrissette a trouvé son chemin jusqu’au fond du filet un peu plus de cinq minutes après le début de la rencontre.

Son coéquipier Alexis Gaboury-Potvin a profité d’un jeu de puissance pour doubler l’avance des Shamrocks à mi-chemin dans la période initiale.

Le club granbyen a dû attendre jusqu’à la 12e minute pour inscrire son premier but après une séquence de quelques tirs en avantage numérique. Marc-Olivier Girard a marqué son 13e filet de la saison à l’aide d’un rapide tir du poignet à la gauche du gardien Cédric Larivière.

Toujours sur l’attaque massive, l’attaquant Frédéric Abraham a déjoué la défense montréalaise moins de deux minutes avant la fin de l’engagement, créant ainsi l’égalité.

Le second but de Bilney-Morrissette a pu laisser croire que les visiteurs allaient continuer de chauffer les arrières des Inouk, mais la suite de la rencontre a prouvé le contraire.

En une dizaine de minutes, Girard, Shawn Soliman et Christopher Benoit ont tous marqué sans assistance, amenant le pointage à 5-3 au terme du second vingt.

Aidé chaque fois de Christophe Duplessis-Lebel, Girard a ajouté deux autres filets en début de troisième période.

Frédéric Abraham a pour sa part inscrit le huitième but des locaux quelques minutes plus tard.

Avec huit points au classement et une séquence de six défaites, les Shamrocks (4-16) montrent la pire fiche de la LHJAAAQ. Les Inouk (10-9-2) occupent quant à eux le troisième rang dans la division 91,9 Sports.

Expulsions

La partie de vendredi soir a été marquée par un grand nombre de pénalités, dont plusieurs ont mené à des buts en avantage numérique. Onze punitions ont notamment été appelées durant les deux premières périodes.

Après avoir perdu le contrôle de la partie en milieu de match, les Shamrocks ont exprimé leur frustration sur la glace.

Des échauffourées ont mené à l’expulsion d’une bonne partie des effectifs. Chez les visiteurs, Tommy Callaghan, Alexandre O’Neil, Karl-Étienne St-Fleur, Olivier Théorêt, Nathan Sauvé et Bailney Bilney-Morrissette ont tous été renvoyés au vestiaire pour «bagarre, abus verbal envers les officiels, conduite antisportive et inconduite et inconduite grossière pour tourner le match dérision».

Parmi l’alignement granbyen, Jesse Belzil, Nathan Martel, Jacob Graveline et Duplessis-Lebel ont également été expulsés pour avoir participé à l’altercation. Martel s’est d’ailleurs battu deux fois plutôt qu’une durant un arrêt de jeu.

Il s’en est suivi des échanges houleux entre les entraineurs des deux équipes — et les officiels — qui ont retardé la fin du match d’une dizaine de minutes.

Malgré les craintes de l’entraîneur Patrick Bergeron, Christopher Benoit était bel et bien dans l’alignement vendredi soir. Benjamin Lapointe a toutefois dû quitter la rencontre en raison d’une blessure au poignet en deuxième période.

Les Inouk prendront la route pour affronter les Forts à Chambly dimanche après-midi.