Alexis Guilbault a amassé trois points en autant de matchs depuis qu’il s’est joint aux Sportifs de Joliette.
Alexis Guilbault a amassé trois points en autant de matchs depuis qu’il s’est joint aux Sportifs de Joliette.

Une transaction qui a ébranlé Alexis Guilbault

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Près de trois semaines après avoir été échangé, Alexis Guilbault sera de retour au Centre sportif Léonard-Grondin samedi soir alors que les Sportifs de Joliette visiteront les Bisons.

« Honnêtement, ça a été un gros choc quand j’ai appris que j’avais été échangé, explique Guilbault, qui en était à sa troisième saison dans l’organisation. J’étais bien à Granby, j’avais plein d’amis et nous avions une bonne saison. Ça a fait mal, je ne peux pas dire le contraire. »

Et il y a une chose qu’il n’a pas comprise : les Bisons véhiculent l’engagement cette saison.

Et le bonhomme n’avait raté aucun match depuis qu’il s’était joint aux Maroons, devenus les Bisons.

« C’est rare un joueur qui est là à chacun des matchs au hockey senior. J’ai pas compris, mais bon. Je pense qu’ils voulaient beaucoup mettre la main sur Brian Lovell. En bout de ligne, les échanges font partie du hockey. »

Guilbault avoue qu’il a hâte de revenir à Granby, même dans un autre uniforme.

« Je n’ai pas joué là longtemps, mais j’ai de bons souvenirs. C’est un bel endroit pour jouer au hockey. »

Il a jusqu’ici amassé trois points en autant de matchs dans l’uniforme des Sportifs.

Il s’était imposé comme le meilleur marqueur des Maroons, la saison dernière, en récoltant 30 points dont 11 buts en 22 matchs.

« J’ai été très, très bien accueilli à Joliette et c’est une belle gang. L’échange est maintenant derrière moi et je veux aider ma nouvelle équipe à gagner. »

Les Sportifs (6-4-2) s’amènent en ville après avoir perdu leurs deux matchs à La Tuque le week-end dernier.