Mathieu Boisvert était trop fort pour la compétition.

Une soirée bénie pour Mathieu Boisvert

Il y a de ces soirées où tout va, où rien ni personne ne semble pouvoir vous arrêter. Mathieu Boisvert a connu l’une de ces soirées bénies vendredi à l’Autodrome Granby.

Après avoir remporté sa qualification, Boisvert a eu le meilleur sur François Bernier lors de la finale de 50 tours chez les modifiés. Vraiment, tout y était, incluant même la chance, qui lui a permis de partir premier à la suite de la traditionnelle pige.

« Une soirée parfaite! », a lancé le fils d’Alain Boisvert, qui a du coup remporté la première manche de la nouvelle série Side Panel.

Après avoir roulé à l’intérieur presque tout au long de la finale, Boisvert a choisi de prendre le départ de l’extérieur lors de la dernière relance, survenu avec six tours à faire.

« Ça a semblé surprendre un peu tout le monde, mais c’était clairement la bonne décision à prendre », a-t-il souligné.

Bernier, lui, a avoué que Boisvert était très rapide.

« Il était très fort et moi, de mon côté, il m’en manquait un peu à la fin, a-t-il dit. Mais ça a été une belle course. Avec la qualité de pilotes qu’on a ici, ça peut difficilement être autrement. »

Michaël Parent a fini troisième. Il s’agissait de son premier podium de la saison.

« On s’améliore tranquillement, a mentionné le Granbyen. La saison est encore jeune et on va continuer à faire nos devoirs. »

David Hébert et Claude Brouillard ont complété le top 5.

Vainqueur la semaine dernière, Yan Bussière est rentré aux puits au 14e tour et n’est jamais revenu. Des problèmes de pompe à eau, qu’on nous a dit.

Il y avait 25 voitures en finale. Les Dominic Dufault (6e), Mathieu Laramée (15e) et François Adam (19e) en étaient tous à leur premier départ de la saison à Granby.

Dans le cadre de la première manche de la série Side Panel, la grande majorité des voitures en modifié étaient équipées d’un « sail panel », ce petit panneau posé sur les ailes arrières des bolides. Les pilotes n’ont pas semblé y voir une grande différence.

En sportsman, la victoire est allée au Granbyen Even Racine, qui a devancé Moïse Pagé et Jérémy Roy. Danick Sylvestre, d’Ange-Gardien, s’est quant à lui sauvé avec le gain en sport compact. Dans les deux cas, il s’agissait de leur deuxième succès de la saison.

Dany Voghel a enfin monté sur la plus haute marche du podium en pro-stock.

Place au « nouveau » RPM Speedway

Dominic Lussier était à l’Autodrome, vendredi, mais il avait un peu, voire pas mal la tête au RPM Speedway, l’autre piste qu’il possède avec ses associés.

Il faut dire que c’est l’ouverture officielle du « nouveau » RPM Speedway, ou le RPM Speedway 2.0 comme plusieurs l’appellent, samedi soir à Saint-Marcel. Après une longue et dure bataille avec la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), bataille qui a tourné en leur faveur, Lussier et ses partenaires ont investi plusieurs centaines de milliers de dollars dans l’amélioration du site, qui pourra désormais accueillir 2600 spectateurs au lieu de 1600 comme c’était le cas auparavant.

« Sérieusement, les gens ne reconnaîtront pas l’endroit, a-t-il dit. On est excités et on a hâte que les amateurs découvrent ou redécouvrent la place. »

Pour donner une vague idée de l’ampleur des travaux, soulignons que 90 000 livres d’acier, 15 000 pieds linéaires de bois et 4000 tonnes de roches ont été nécessaires à la réalisation du nouveau RPM Speedway.

« Et n’oubliez pas les 4000 heures de nos équipes de travail », a noté Lussier, qu’on a senti très fébrile.