Sur nos terrains de soccer, les jeunes ont eu du plaisir dans le respect des règles sanitaires et ils ont progressé, selon Martin Bélanger, des Cosmos.
Sur nos terrains de soccer, les jeunes ont eu du plaisir dans le respect des règles sanitaires et ils ont progressé, selon Martin Bélanger, des Cosmos.

Une saison de soccer et de baseball satisfaisante malgré tout

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
La saison de soccer et de baseball mineur tire à sa fin à Granby. Et les organisateurs, qui ont craint un temps de ne pas être capables de faire jouer les jeunes, tracent un bilan positif de cette campagne toute particulière, qui s’est amorcée avec plusieurs semaines de retard.

« Honnêtement, on a tiré le meilleur d’une saison pas ordinaire, explique Martin Bélanger, coordonnateur général des Cosmos. Oui, on a perdu des membres, mais les jeunes ont eu du plaisir sur le terrain dans le respect des règles sanitaires et ils ont progressé. Vraiment, nous sommes satisfaits. »

On se souviendra que les Cosmos avaient mis du temps à entamer leur saison, du moins au niveau dit local, après que le soccer eut reçu le feu vert de la santé publique et du gouvernement. Mais une fois partie, la machine granbyenne a su éviter les écueils.

« Mais nos bénévoles ont fait un travail extraordinaire, notamment pour faire respecter les règles sanitaires, reprend Martin Bélanger. Qu’on le veuille ou non, il fallait travailler un peu plus fort pour faire du soccer cet été. Et il faut aussi souligner la collaboration des joueurs, qui étaient conscients de la situation et qui ont très bien fait les choses. »

Les Cosmos ont néanmoins perdu la moitié de leurs joueurs au niveau local.

« On a fait le tour des autres organisations et on s’est rendu compte qu’un peu tout le monde avait vécu la même situation. Certains parents avaient des craintes, d’autres faisaient attention à leurs sous et d’autres encore, dans l’incertitude au printemps, avaient décidé de mettre leur argent dans la rénovation de la maison, par exemple. Honnêtement, on a confiance de récupérer une bonne partie des jeunes qu’on a perdue. »

Les jeunes baseballeurs y ont aussi trouvé leur compte.

Une limonade de grand cru

Président de Baseball mineur Granby, François Lemay affirme aussi que son organisation a su tirer le meilleur d’une saison pas ordinaire.

« Sincèrement, on avait une année citron et on est parvenu à en faire une limonade de grand cru, lance Lemay, à qui on dit bravo pour l’image. Moi, j’ai vu des milliers de sourires cet été parmi nos jeunes, ce qui est la plus belle preuve qu’on a eu une belle saison. »

Quelque 220 joueurs ont fait du baseball cet été à Granby, soit une trentaine de plus que l’an dernier. L’association locale a frappé un coup de circuit, sans faire de jeu de mots, avec ses portes ouvertes en ouverture de saison.

« Les jeunes ont répondu présents et on a engraissé pour la peine la base de notre pyramide. C’est encourageant quand on pense à l’avenir. »

François Lemay, on s’en souviendra, n’entendait pas insister sur la nécessité de faire jouer les baseballeurs granbyens à l’extérieur de leur ville lorsque son sport a été relancé.

« Finalement, les gens d’Acton Vale et de Brome-Missisquoi ont été de très bons partenaires et on a réussi à jouer à l’extérieur sans mettre la sécurité de nos jeunes en jeu. »

Et comme Martin Bélanger au soccer, François Lemay a levé son chapeau aux bénévoles. Car le baseball a accueilli, dit-il, une nouvelle cohorte de gens désireux de faire une petite différence.

« Des gens intéressés, sérieux et qui ont donné du temps de qualité. Il y a des jeunes de 19 et 20 ans qui m’ont appelé et qui m’ont dit : “Est-ce que vous avez besoin d’aide? On veut s’impliquer!” J’ai trouvé ça merveilleux! »

Au baseball comme au soccer, en passant, aucun cas de COVID-19 n’a été dénombré au cours de la saison.