Les Maroons ont signé leur première victoire de la saison, samedi soir aux dépens des Sportifs de Joliette.

Une première victoire pour les Maroons

Frustrés à Windsor vendredi soir, les Maroons ont néanmoins offert une première victoire à leurs partisans le lendemain soir. En soutirant un gain de 4-3 samedi face aux Sportifs de Joliette, ils ont sans doute apaisé certaines inquiétudes entourant l’équipe.

« La première victoire est souvent la plus difficile à aller chercher. C’est maintenant fait. On peut passer à autre chose, et continuer d’aller dans la bonne direction », se réjouit l’entraîneur-chef et directeur général des Maroons, Miguel Fortin.

Le week-end des Maroons avait débuté avec un véritable festival offensif vendredi au centre sportif J.-A. Lemay. Les visiteurs ont effacé un retard de 6-3 en troisième période, mais ils ont toutefois été incapables de compléter leur remontée lors de la séance de tirs de barrage. Guillaume Archambault et Mathieu Boutin ont plutôt déjoué Guillaume Nadeau pour offrir la victoire (7-6) au Wild.

« On a montré de belles choses offensivement, ce qui nous a permis d’obtenir un point. On a travaillé un peu plus fort qu’on l’avait fait précédemment », souligne Fortin. Sa troupe s’était en effet inclinée 6-3 face au Wild une semaine plus tôt.

Le trio composé de Jason Crack (deux buts), Alexis Guilbault (deux buts, deux passes) et Charles Power (trois passes) a animé l’attaque waterloise. Le défenseur Samuel Cloutier a aussi marqué pour les Maroons, tandis que Marc-André Levasseur a amassé trois mentions d’aide.

Power soulève la foule

Sachant qu’une fiche de 0-4 serait inacceptable aux yeux de plusieurs, les Maroons se sont présentés à l’aréna Jacques-Chagnon avec une bonne dose de pression sur les épaules samedi soir.

Un doublé de Jonathan Bouchard a d’abord donné l’avance aux locaux en première période. Les Sportifs n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot, eux qui ont ensuite créé l’égalité au milieu du deuxième vingt.

Power a cependant enfilé un but libérateur — celui de la victoire — vers la fin du second engagement.

« On a définitivement connu notre meilleur match au plan défensif. [...] Les gars ont compris que d’ouvrir le jeu, ce n’est pas la meilleure façon de gagner régulièrement dans le hockey senior », fait valoir Miguel Fortin.

Guilbault a marqué l’autre but des Maroons dans cette rencontre. Ce premier gain waterlois a été inscrit au dossier du gardien Vincent Gervais, qui a réalisé 25 arrêts contre Joliette.

Occupant le 9e et avant-dernier rang au sein de la Ligue de hockey senior AAA du Québec, les Maroons seront en congé le week-end prochain. Ils reprendront l’action le vendredi 2 novembre du côté de Donnacona.