Après sept victoires, Adam Dyczka s'est incliné par arrêt de l'arbitre à 4:57 minutes du deuxième round devant Ciryl Gane.

Une première défaite pour Dyczka

QUÉBEC — Adam Dyczka n'a pas réussi à reprendre ce qu'il considérait comme étant ce qu'il lui appartenait, vendredi soir, dans l'octogone du Centre Vidéotron.

Après sept victoires, le Granbyen a subi sa toute première défaite en carrière lorsqu'il s'est incliné par arrêt de l'arbitre à 4:57 minutes du deuxième round devant Ciryl Gane, qui conserve ainsi la ceinture des lourds de TKO MMA.

Gane (2-0) a été très impressionnant. Il a servi une tonne de coups (de poing, de genou et de pied) à Dyczka, qui a néanmoins démontré qu'il est capable d'encaisser, du moins un temps. Mais les assauts répétés et le volume de coups ont fini par l'achever. 

Même s'il concédait une bonne vingtaine de livres à son adversaire, Gane prenait toute la place dans l'octogone.

«Il est bon, c'est clair», a expliqué Dyczka, dont le visage aura besoin de plusieurs jours pour reprendre son allure normale.

Dyczka était véritablement abattu lorsqu'il est venu à la rencontre des journalistes et de ses fans. 

«Qu'est-ce qui s'est passé? Je ne sais pas. Mes coups ne sortaient pas, j'avais de la misère à me déplacer, y'a rien, rien qui fonctionnait...»

Il acceptait difficilement d'avoir subi une raclée (certains ont même parlé de boucherie) après avoir travaillé si dur, comme il l'a répété, à l'entraînement.

«Je vous le dit, j'ai tout donné à l'entraînement. J'étais convaincu que j'étais prêt. Mais il manquait de quoi. Ça me fait ch...»

Il devra maintenant rebâtir sa confiance.

«Peut-être que je suis moins bon que je ne le pensais...», a-t-il conclu, tête basse.

Gane, lui, a tôt fait de quitter le Centre Vidéotron après le combat. Le Français s'est blessé aux côtes à son premier entraînement à Québec, la semaine dernière, et il a aggravé sa blessure vendredi.

«J'ai de la misère à respirer, a-t-il dit en entrevue avec l'annonceur Patrick Lono dans l'octogone. Adam est un solide encaisseur et je lui lève mon chapeau. Les gens étaient à 100% de son côté ce soir mais j'espère que, bientôt, la foule sera de mon bord. Car j'aime me battre chez nous.»

Une autre ceinture pour Barriault

Se battant devant les siens, à Québec, Marc-André Barriault a pour sa part mis la main sur la ceinture des mi-lourds en disposant d'Adam Hunter, du Nouveau-Brunswick, par arrêt de l'arbitre à 4:25 minutes du premier round dans le cadre de la finale de la soirée. Barriault, on le sait, était déjà champion des poids moyens.

Plus tôt, l'Ontarien Jesse Ronson avait remporté la ceinture chez les mi-moyens alors que l'Américain Nate Maness, lui, a été décoré de la ceinture des poids coqs. Ronson était déjà champion chez les légers.

Un peu plus de 4000 spectateurs ont assisté au 44e gala de TKO MMA.