Le Défi-Vision et ses innombrables accidents…

Une nouvelle thématique au Défi-Vision

Il y aura moins de vedettes qu’à l’habitude, vendredi soir, alors qu’on présentera le 32e Défi-Vision à l’Autodrome. Mais la course, promet le promoteur Dominic Lussier, n’en sera pas moins spectaculaire.

«Cette année, on a décidé d’impliquer les gens de notre sport, lance-t-il. François Bernier et Matthieu Boisvert seront à bord d’une voiture et il y aura des membres de la famille de Michaël Parent et François Bellemare, pour ne nommer que ceux-là, qui se prêteront au jeu également. C’est une nouvelle thématique, on essaie autre chose et je pense que les gens vont aimer.»

Trente-quatre voitures seront en piste alors qu’on donnera le départ de ce qui demeure la course la plus folle au monde. Une course qui permet à chaque année à la Fondation Mira, rappelons-le, de récolter plusieurs dizaines de milliers de dollars. Et qui permet aussi à des non-voyants de vivre une expérience qu’ils ne pourraient vivre autrement.

Des changements organisationnels à la Fondation Mira ont fait en sorte que les gens de l’Autodrome en ont pris pas mal plus large sur leurs épaules, cette année, dans la mise sur pied de l’événement. Le Défi-Vision demeure une des plus importantes soirées de la saison à la piste de courses de la rue Cowie et il n’était pas question qu’il tombe.

«Et surtout, ça reste une très belle cause à appuyer», conclut Dominic Lussier.