Dave Lévesque estime que la Coupe Lepage Millwork s'apparente davantage à un combat de boxe qu'à un marathon.

Une lutte de titans entre deux circuits

Bien malin qui peut prédire le gagnant de la Coupe Lepage Millwork, un événement national de Circuit Canada Pro Tour qui se déroule à partir de jeudi sur les allées du club de golf Rivière-du-Loup.
Ce sera une lutte de titans entre les meilleurs Québécois évoluant à plein temps sur le Circuit Canada Pro Tour et les meilleurs du Circuit Great Lakes Tour sous le format en partie par trous.
Il s'agit d'une première dans l'histoire du golf au Canada que deux circuits professionnels croisent le fer dans ce genre de compétition. Une chose est certaine, les amateurs pourront assister à du jeu spectaculaire.
« Il n'y a pas de place pour les normales, a commenté l'Ontarien Stephane Dubois, le meneur du côté du Great Lakes Tour au Classement Coors Light. C'est vrai que je suis le numéro un dans mon groupe et je suis très confortable avec cette situation. L'an passé, mon jeu allait mieux, mais je m'accommode très bien d'être parmi les favoris et de pouvoir impressionner la galerie. »
Le format en partie par trous lui convient très bien. « Il y a d'excellents joueurs ici et tout peut arriver. Je ne crois pas qu'il y aura beaucoup de matchs qui vont se décider par des marges importantes. Ce sera serré jusqu'à la fin. »
Lévesque veut défendre son titre
Champion en titre de la Coupe Lepage Millwork présentée par Desjardins, Dave Lévesque (Château-Bromont) aborde le tournoi avec confiance. « Être le champion en titre ne me met pas de pression, dit-il. Au contraire j'y puise une source de motivation et de confiance. Étant originaire de la région (Price), je sais comment naviguer sur le parcours de Rivière-du-Loup. Je me sens bien ici. »
Dave Lévesque s'est d'ailleurs habitué au format en partie par trous. « Dans le passé, je n'avais pas trop de succès avec ce format, mais depuis quelques années, j'en ai gagné une bonne part, dont le championnat de la PGA du Canada. »
La stratégie utilisée dans un tournoi en format partie par trous est fort différente de celle en partie par coups. « Si on veut faire un parallèle, image Dave Lévesque, c'est un combat de boxe plutôt qu'un marathon. En partie par trous, tu es confronté à un adversaire et tu dois le mettre K.-O. alors qu'en partie par coups tu compares ton pointage à ceux des autres seulement à la fin de la ronde. »
« Cette semaine, on doit réagir à ce que fait l'adversaire et tu essaies de le déstabiliser. C'est un peu comme au jeu d'échecs, il faut savoir comment utiliser ses pions. Ça peut être ne pas montrer de faiblesse, ou faire semblant d'être fâché pour que l'adversaire croie pouvoir profiter d'un certain avantage psychologique. »
Le Granbyen Jean-Philip Cornellier (Knowlton) fera aussi partie des porte-couleurs du Circuit Canada Pro Tour.
Ils seront beaucoup à penser comme lui, car l'enjeu est très intéressant. La Coupe Lepage Millwork présentée par Desjardins vient avec une bourse globale de 70 000 $. Le vainqueur empochera une cagnotte de 12 000 $ alors que le finaliste touchera un chèque de 7000 $.
Les départs, en groupe de deux, s'échelonnent de 8 h à 12 h 40 pour la première journée où 32 joueurs seront déjà éliminés.