Pour la quatrième fois de suite, le Métal Pless a eu le dernier mot.

Une fin de match en queue de poisson pour les Bisons

Contrairement à ce que certains craignaient, les Bisons n’ont pas seulement fait acte de présence à Plessisville vendredi soir. Clairement, l’effort y était. Mais encore une fois, c’est le Métal Pless qui a eu le dernier mot.

Les hommes de Simon Turcot l’ont emporté 5-3 devant près de 800 de leurs partisans réunis à l’Amphithéâtre Léo-Boutin. Et ils ont ainsi éliminé les Bisons en quatre matchs consécutifs.

Si le retour du hockey senior à Granby, compte tenu du très grand intérêt qu’ont suscité les Bisons cette saison, s’est avéré un succès, on ne peut qu’être déçu devant la finale en queue de poisson proposée par l’équipe.

« Mais je vous jure que les gars étaient venus pour jouer au hockey, qu’ils ont travaillé fort et qu’ils ont joué un bon match, a expliqué David Lapierre. En matière d’effort, je dirais même que nous aurions remporté une couple de matchs de plus cette saison si nous avions toujours mis notre cœur sur la glace comme ça. Sincèrement, on méritait mieux. »

Lapierre a ajouté que les Bisons étaient « en contrôle » jusqu’à ce que le Métal Pless ne crée l’égalité 3-3 à la troisième minute de la troisième période.

Le match complété, les hommes de hockey des Bisons ont serré la main à ceux du Métal Pless. Avec tout ce qui s’est dit pendant cette série (avant, surtout), il n’aurait pas été surprenant qu’on saute par-dessus cette tradition.

Les absents étaient nombreux dans le cas des Bisons. À la ligne bleue seulement, il manquait Yan Dumontier et David Marcotte, blessés, ainsi que Samuel Cloutier, qui a déclaré forfait à la dernière minute en raison d’une gastro. À cela, il fallait ajouter les attaquants Jonathan Bouchard, Charles Power et Patrice Demuy, encore et toujours.

Martin Trempe n’était pas en uniforme non plus et, à la suite de la charge à laquelle il s’est livré contre Lapierre sur les réseaux sociaux, ne gagez pas sur son retour à Granby la saison prochaine. En fait, il est le premier à dire qu’il veut jouer ailleurs.

En avance après deux périodes

Les Bisons menaient 2-1 après 20 minutes et 3-2 après 40. Mais le Métal Pless a inscrit trois buts sans réplique en troisième période, dont un en désavantage numérique et un autre en avantage numérique, son deuxième du match, pour confirmer sa place dans le carré d’as de la Ligue de hockey senior AAA du Québec.

Encore une fois, le Métal Pless a remporté la bataille des unités spéciales.

Gabriel Slight a fait mal aux Bisons avec deux buts et deux passes. Jason Pitt, Alexandre Comtois et Carl Lefebvre ont complété.

Avec 12 points, dont cinq buts, Slight s’est amusé comme un p’tit fou face aux Granbyens au cours de cette série. Pitt, avec 11 points dont six buts, n’a pas été en reste.

Maxime Guyon, avec deux buts et une passe, a été le meilleur des Bisons vendredi. Francis Brunelle (il a ajouté une passe) a complété.

Les Bisons ont dominé au chapitre des tirs. Ils ont lancé à 33 reprises sur Steven Veilleux pendant que Paul Bourbeau Jr, qui a connu une (autre) sortie difficile, recevait 30 lancers.

Ailleurs dans la LHSAAAQ

Le Bellemare de Louiseville s’est aussi taillé une place en demi-finale de la LHSAAAQ en fin de semaine lorsqu’il s’est débarrassé du Métal Perreault de Donnacona en quatre matchs. Les Sportifs de Joliette, quant à eux, mènent leur série face au Condor de Nicolet 3-1. Enfin, le duel opposant les Loups de La Tuque au Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine, certainement le plus intéressant, est égal 2-2.