Le Roxtonais Félix Lauzon a amassé 51 points en autant de parties avec les Tigres de Victoriaville lors de la dernière saison.

Une fin abrupte pour Lauzon et les Tigres

Le balayage subi par les Tigres de Victoriaville aux mains des Saguenéens de Chicoutimi­ a été douloureux pour Félix Lauzon­. Littéralement. L'attaquant de Roxton Pond a terminé la série avec des blessures aux deux épaules ainsi qu'un malaise à l'aine, mercredi soir.
« Ce sont des petites blessures pas trop graves, précise-t-il. Normalement, ça peut guérir assez bien. Mais en séries, on n'a pas trop le temps ! »
Lauzon a tout de même récolté deux buts et une passe face aux Saguenéens. Mais le centre de 18 ans retiendra surtout l'affront subi par les Tigres, écartés du tournoi printanier après quatre petites parties. 
Chicoutimi et Victoriaville ayant respectivement terminé le calendrier régulier en 8e et 9e position, de nombreux analystes s'attendaient plutôt à une lutte de longue haleine. 
« On a perdu trois matchs par un écart d'un but, regrette Lauzon. On n'a pas marqué assez souvent dans cette série-là. »
Réveil offensif
Déjà reconnu pour son jeu solide dans les deux sens de la patinoire, Félix Lauzon s'est véritablement épanoui au plan offensif lors de la campagne 2016-2017. L'athlète de 5 pieds 10 et 185 livres a alors amassé un total de 51 points (21 buts, 30 passes) en autant de parties. 
« L'an passé, j'avais un rôle plus défensif. Mais cette saison, on avait un nouvel entraîneur (Louis Robitaille­). J'ai joué sur le power play et même sur le premier trio », souligne le Roxtonais, qui était par ailleurs l'un des assistants du capitaine des Tigres, Tristan Pomerleau. 
Lauzon tentera assurément d'établir de nouvelles marques personnelles la saison prochaine, alors qu'il sera âgé de 19 ans. Mais d'ici là, il entend profiter des prochains mois afin de panser ses multiples blessures et poursuivre son entraînement.