Andrew Ranger a dominé l'épreuve pendant une dizaine de tours.

Une deuxième place au goût de Ranger

Il fut un temps où Andrew Ranger aurait été déçu d’une deuxième place, encore plus après avoir perdu la victoire à l’avant-dernier tour. Mais la série canadienne de NASCAR est devenue tellement compétitive que le pilote granbyen était « super content » après être monté sur la seconde marche du podium dimanche après-midi au Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville.

En tête avant la dernière relance, Ranger a vu Kevin Lacroix le doubler dans le virage numéro 10 du circuit routier et se sauver avec la victoire à l’occasion de l’épreuve inaugurale de la saison de la série Pinty’s.

« Il y a eu un drapeau jaune de trop, a commenté Ranger. Mais Kevin a beau avoir ses défauts, c’est un bon pilote et il a effectué un beau dépassement par l’intérieur. J’aurais évidemment été plus content encore si j’avais gagné, mais je suis quand même super content parce que commencer la saison avec un podium, c’est excellent ! »

Gary Klutt, qui avait dominé les qualifications la veille, a fini troisième. Louis-Philippe Dumoulin et Jason Hathaway ont complété le top 5.

À son retour en série canadienne de NASCAR, Alex Labbé a terminé septième après avoir eu des problèmes de suspension à une douzaine de tours de la fin. Notons également la 11e place d’Alex Tagliani, qui espérait certes mieux après être parti troisième.

Un total de 23 voitures ont pris le départ au Canadian Tire Motorsport Park.

« Tout comme l’an dernier ici, j’ai réussi à battre Andrew à la toute fin, a expliqué Lacroix, à l’aise comme pas un sur le circuit de Bowmanville. Mais cette fois, on a gardé ça propre et c’est tant mieux. »

Il y a un an, Ranger avait tenté de doubler Lacroix au dernier tour et les officiels, jugeant sa conduite trop agressive, lui avaient imposé une lourde pénalité. Ainsi, au lieu de finir deuxième, il s’était retrouvé au 12e rang.

Changement de pneus trop hâtif ?

Ce qui a peut-être coûté la victoire à Andrew Ranger dimanche, c’est la décision des gens de son équipe de rentrer aux puits relativement tôt dans la course afin d’effectuer un changement de pneus. À l’opposé, Lacroix a changé ses pneus sur le tard, ce qui a semblé lui donner un avantage dans les derniers tours.

« Ça aurait pu aussi virer à notre avantage, a répliqué la pilote de la voiture Mopar. Ces affaires-là, on ne sait qu’après si on a fait le bon choix ou non. Mais probablement qu’on s’est trompés... »

Ranger était parti cinquième et Lacroix, deuxième. Le premier a tout de même mené l’épreuve pendant une dizaine de tours.

« J’avais une bonne voiture. Elle était très rapide. En fait, je pense n’avoir jamais été aussi rapide en série canadienne de NASCAR. C’était l’fun ! »

Ranger a de nouveau insisté sur la qualité du plateau que l’on retrouve en série Pinty’s.

« Il faut travailler fort, très fort même. Tu es derrière le volant et tu ne relaxes pas deux secondes parce que ça roule vite autour de toi. Mais c’est parfait comme ça parce que ça donne un très, très bon spectacle. C’est l’fun pour nous en piste et c’est bon pour la série. »

La deuxième course de la saison de la série canadienne de NASCAR aura lieu sur l’ovale de Jukasa, dans la région d’Hamilton, le 1er juin.