William Leblanc a inscrit trois buts dans la défaite. On le voit ici alors qu’il marque son deuxième filet de la soirée.

Une défaite bien méritée pour les Inouk

Un but d’Anthony Imbeault, à 1:40 minute de la période de prolongation, a permis aux Forts de Chambly de se sauver avec une victoire de 6-5 devant les Inouk vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin.

N’ayons pas peur des mots, les Inouk ne méritaient tout simplement pas de gagner face à une équipe qui joue certes mieux depuis un certain temps, mais qui n’a tout de même rien d’une puissance de la Ligue de hockey junior AAA. Les Granbyens ont beau avoir dominé 43-26 au chapitre des tirs au but, ils n’ont pas offert une grande performance et ont joué avec peu d’émotion.

Le but gagnant est survenu pendant une pénalité mineure à Jacob Dupont.

Patrice Bosch devait effectuer son retour derrière le banc des Inouk vendredi, mais malade, il a plutôt regardé le match du haut de la galerie de presse. C’est encore Patrick Bergeron qui dirigeait la circulation derrière le banc.

« On a pris les devants trois fois et on a perdu l’avance trois fois, a lancé Bergeron. À force de jouer avec le feu, tu vas finir par te brûler à un moment donné et c’est ce qui est arrivé. Nous n’avons pas véritablement mal joué, mais nous n’avons pas joué un grand match non plus, c’est clair. »

Mais alors que les Inouk n’ont perdu que 11 de leurs 32 premiers matchs (dont quatre en bris d’égalité) et qu’ils vont profiter du congé des Fêtes, Bergeron n’avait manifestement pas envie d’être trop dur envers ses joueurs.

« On a quand même récolté un point, il y a quand même eu du positif ce soir. Je le répète, on n’a pas mal joué. Mais la pause va faire du bien à tout le monde. »

Tour du chapeau de Leblanc

Dans la défaite, William Leblanc a inscrit un tour du chapeau, lui qui compte maintenant 26 buts à son actif. Patrice Demuy (29e) a récolté un but et une passe alors que Maxime Borduas, lui, a enregistré­ deux mentions d’aide.

Avant d’être puni en prolongation, Dupont avait réussi un but et une passe.

Devant le filet, Charles-Antoine Poirier-Turcot n’a clairement pas connu sa meilleure soirée.

Avec trois buts et deux passes, Anthony Imbeault a été le meilleur joueur des deux équipes. Son frère Mikael Imbeault, avec un but et trois passes, et William Leclerc, avec quatre passes, n’ont pas été en reste pour les Forts.

L’ex-Inouk Jacob Garon-Landry a marqué une fois.

Tous blessés, Laurent Minville, Maxime Charbonneau­ et Hubert Cyrenne-Blanchard (il souffre d’une commotion, a-t-on appris) n’étaient pas en uniforme. Félix Meunier non plus, mais celui-ci avait simplement été rayé de l’alignement. Il est d’ailleurs à se demander quel est l’avenir de l’ancien des Tigres de Victoriaville et du Titan d’Acadie-Bathurst à Granby, lui qui ne semble plus dans les bonnes grâces de l’organisation.

Les Inouk ne renoueront avec l’action que le 5 janvier alors qu’ils visiteront le Titan de Princeville. Ils auront juste assez de temps pour oublier leur dernière­ performance de 2017…