En plus de recevoir des honneurs individuels, Alexandre Lapointe (recrue de l’année et joueur le plus utile) et Denis Lamontagne (gérant de l’année, à droite) ont accepté le trophée de l’organisation de l’année décerné aux Guerriers en compagnie du président de l’équipe, François Giasson.

Une belle récolte pour les Guerriers au gala de la LBJEQ

Une pluie d’honneurs est venue couronner la meilleure saison de l’histoire des Guerriers de Granby, dimanche après-midi, dans le cadre du gala annuel de la Ligue de baseball junior élite du Québec, tenu à Montréal. Les Guerriers ont été nommés organisation de l’année, tandis que le trophée du meilleur gérant est revenu à Denis Lamontagne. Alexandre Lapointe cumule quant à lui les titres de recrue offensive de l’année et de joueur le plus utile à son équipe.

« C’est certainement une des premières fois qu’une recrue gagne ces deux trophées », a souligné Lamontagne.

« Tu dois avoir ce genre d’athlètes pour gagner. Alex a été dominant au bâton et en défensive. Il peut jouer partout, et être bon partout. Chaque coach rêve de diriger des gars comme lui. »

À sa première saison complète dans la LBJEQ, Lapointe a produit 36 points en 40 parties, en plus de conserver une moyenne au bâton de 0,427. Il a ajouté 19 coups sûrs et 15 points produits en 17 matchs de séries.

« Je suis un gars qui se présente à chaque match, qui veut toujours gagner. Je n’ai peur de rien dans la boîte des frappeurs et je suis assez agressif sur le premier lancer. Je crois que c’est ce qui a fait mon succès cette saison », a analysé le principal intéressé, qui tenait toutefois à vanter l’ambiance et l’encadrement offert chez les Guerriers.

En plus de maintenir le rythme au bâton, Lapointe espère peaufiner son jeu défensif comme voltigeur en 2020.

Une affaire d’équipe

Les succès des Guerriers ont également rejailli sur Denis Lamontagne, qui a donc été décoré à sa première année comme gérant.

« Entraîneur de l’année, selon moi, c’est tout sauf un titre individuel. Je tiens à le partager avec mes adjoints Yannick Parent et Deibis Gomez. Et évidemment, la performance des joueurs sur le terrain compte pour beaucoup. Ils doivent accepter ton plan », a fait valoir Lamontagne, qui n’est toutefois pas prêt à confirmer son retour à la barre de l’équipe.

Par ailleurs, le résident de Sainte-Julie a récemment reçu l’un des prix méritas remis par Baseball Québec.

La saison 2019 des Guerriers aura été à la fois mémorable et riche en rebondissements.

« Je vais me souvenir toute ma vie du match “Foule plein” [qui a attiré plus de 800 spectateurs au stade Napoléon-Fontaine, NDLR]. En plus de gagner, on a été désignés comme l’équipe représentant le Québec au championnat canadien. C’était un moment exceptionnel », a raconté Lamontagne.

Les Guerriers se sont éventuellement inclinés 1-0 contre la formation hôtesse, les Tyrans de Gatineau, en demi-finale du championnat national.

La formation granbyenne a ensuite été battue par les Diamants de Québec lors du match de bris d’égalité couronnant les champions de la saison régulière.

En séries, les Guerriers ont théoriquement été éliminés en sept matchs par les Cards de LaSalle en quarts de finale, avant de remporter le « mini-tournoi de la deuxième chance ». Ils ont finalement été balayés par les Orioles de Montréal en demi-finales.

« Notre trophée le plus satisfaisant »

Au-delà des performances sportives, Lamontagne était particulièrement fier de voir les Guerriers recevoir le titre de l’organisation de l’année.

« Honnêtement, je crois que c’est notre trophée le plus satisfaisant. Pour avoir une bonne équipe sur le terrain, ça part de la base, ça prend une bonne organisation. On ne peut pas passer sous silence le travail de notre président, François Giasson. C’est vraiment notre maître d’œuvre », a-t-il affirmé.

Parmi les autres honneurs individuels remis dimanche, notons que Mathieu Sirois, des Diamants, est le joueur offensif de l’année, tandis que son coéquipier Vincent Ruel a été nommé meilleur lanceur. Mathieu Denault-Gauthier, des Ducs de Longueuil, est la recrue de l’année au monticule.

Foisy et Sansregret seront de retour

Les équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec ont également procédé au repêchage des joueurs de 17 ans samedi avant-midi.

Les Guerriers en ont profité pour « protéger » Charles-Étienne Foisy- et Thomas Sansregret, qui ont impressionné l’état-major lors des dernières séries. Les deux droitiers ont été utilisés au monticule et comme frappeur. 

Les dirigeants granbyens ont cependant laissé partir Cédric De Granpré, un athlète prometteur qui devrait principalement évoluer avec l’Académie de Baseball Canada ou l’équipe nationale junior au cours des deux prochaines années. Ses droits appartiennent désormais aux Ducs de Longueuil. 

Les Guerriers ont aussi réclamé cinq autres espoirs provenant du midget AAA, soit Zacharie Clavet, Médéric Nadeau-Chalut, Nick Régimbald, Xavier Simoneau et Cédric Thompson. Le gérant Denis Lamontagne a notamment eu de bons mots pour Nadeau-Chalut, un receveur.

« Selon nous, trois de ces joueurs pourraient percer notre alignement la saison prochaine », a-t-il avancé. Jonathan Gagnon