Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Danick et Jérémie Malouin entourent ici Frédérick Gaudreau, qui sera un des enseignants cet été au Camp Performance M2.
Danick et Jérémie Malouin entourent ici Frédérick Gaudreau, qui sera un des enseignants cet été au Camp Performance M2.

Une belle brochette d’entraîneurs au Camp Performance M2

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Preuve que la vraie vie est tranquillement en train de reprendre son cours, les écoles de hockey de la région se préparent à un gros été. Après le Camp Power Play, voilà que le Camp Performance M2, des frères Danick et Jérémie Malouin, annonce à son tour une liste d’invités prestigieux.

«On se dirige vers une saison de hockey normale à l’automne et les jeunes veulent être prêts, lance Danick Malouin, qui entend lui-même être de retour avec son frère dans l’uniforme des Marquis de Jonquière, de la Ligue nord-américaine, en 2021-2022. Et nous, on va être prêts afin de leur donner les meilleurs outils en prévision de ce qui s’en vient!»

Du 9 au 20 août au Centre sportif Léonard-Grondin, le Camp Performance M2 accueillera cinq personnalités qui sont et qui ont été associées à la Ligue nationale et une autre qui travaille dans la Ligue continentale.

Ainsi, Frédérick Gaudreau, qui vient de compléter une excellente saison avec les Penguins de Pittsburgh, le gardien Rémi Poirier, qui a été repêché par les Stars de Dallas l’automne dernier, Alex Bourret, qui dirige les Inouk après avoir été le choix de première ronde des Thrashers d’Atlanta, Alexandre Picard, qui a évolué avec les Blue Jackets de Columbus, et l’arbitre Pierre Lambert, un Granbyen d’adoption, seront tous là afin d’accompagner les jeunes dans leur développement. Le Cowansvillois Michel Giguère, qui est coach vidéo dans la KHL, s’ajoutera au groupe.

«C’est une belle brochette de pros, c’est vrai», reprend Malouin, clairement fier de ses prises.

Jonathan Delorme, qui a joué dans la LHJMQ, qui était le capitaine des Inouk lorsqu’ils ont remporté la Coupe Napa et qui est capitaine des Bisons, fera également partie des entraîneurs invités. Même chose pour Chantal Olivier, experte en enseignement du power skating.

«Ce sera une grosse année», insiste Malouin, qui affirme que l’enseignement demeure la priorité du Camp performance M2.

Évidemment, les frères Malouin vont faire avec les règles sanitaires qui seront de mise dans deux mois.

«On a réussi à faire l’école l’été dernier alors que la situation était plus problématique que maintenant. Si nous sommes en vert en août, on pourra accueillir 25 joueurs en même temps sur la patinoire, plus les entraîneurs. Nous sommes optimistes.»

De camp à école

Le Camp Performance M2, qui existe depuis huit ans, n’a pas toujours été une école de hockey. Longtemps, il a simplement été un camp (d’où son nom), une espèce de rendez-vous où les frères Malouin entraînaient des joueurs en petit groupe à l’extérieur de la glace d’abord, puis sur celle-ci.

«On a grandi et on est fiers de ce que c’est devenu. On fait ça pour les jeunes de chez nous. Et c’est un beau complément à nos carrières de joueurs et à notre implication dans le hockey mineur.»

Chose certaine, les frères Malouin ont eux-mêmes hâte de jouer à nouveau.

«Ça augure bien en prévision de l’automne et la Ligue nord-américaine va revivre, c’est officiel. On a fait autre chose cet hiver, on s’est davantage occupés de nos familles, mais on est prêts à renouer avec l’action!», termine Danick Malouin.