Andrew Ranger a célébré son triomphe comme il se doit.

Une 25e victoire pour Ranger!

Après avoir obtenu sa 24e pole en carrière la veille, Andrew Ranger a remporté sa 25e victoire en série canadienne de NASCAR dimanche après-midi au Jukasa Motor Speedway d’Hamilton.

«Oui, je suis content!, a lancé le Granbyen lorsque joint par La Voix de l’Est. Gagner, monter sur la première marche du podium, ça reste un feeling extraordinaire. Et 25, en plus, c’est un très beau chiffre!»

Ranger, le pilote qui compte le plus de triomphes à vie en série Pinty’s, a devancé Kevin Lacroix et Pete Shepherd III au terme d’une épreuve prévue pour 200 tours qui a nécessité de la prolongation. Louis-Philippe Dumoulin et Alex Tagliani ont complété le top 5.

Marc-Antoine Camirand, avec une sixième place, et Donald Theetge, avec une 10e, ont été les autres Québécois dans le top 10. Alex Labbé, qui ne l’a pas facile à son retour au Canada, a fini 13e.

Ranger n’a jamais été à l’extérieur du top 5 dimanche.

«DJ Kennington s’est rapidement retrouvé en tête et je ne me suis pas battu, je l’ai laissé aller, a-t-il expliqué. J’ai été patient, j’ai joué mes cartes comme il faut et j’ai repris les commandes un peu après le 120e tour. Les trois relances qui ont suivi m’ont fait peur, j’étais très stressé à chaque fois, mais j’ai tenu le coup.»

Kevin Lacroix a mis Ranger sérieusement à l’épreuve en fin de parcours mais, cette fois, le pilote de la Dodge Challenger no. 27 a eu le dernier mot. À Bowmanville, il y a deux semaines, Lacroix avait doublé Ranger à l’avant-dernier tour avant de se sauver avec la victoire.

«Il ne m’aura pas comme ça à toutes les courses!», a lancé Ranger en riant.

En tête du championnat

Même si les deux comptent une victoire et une deuxième place en deux épreuves depuis le début de la saison, Ranger mène le championnat par… un petit point. C'est la pole qu'il a obtenue en fin de semaine qui fait la différence.

«C’est difficile de demander mieux qu’une victoire et une deuxième place après deux courses, a encore dit Ranger. La voiture est bonne, mon chef d’équipe David Wight et ses hommes font un excellent travail et je suis encore capable d’être à la hauteur d’une bonne voiture. C’est l’fun!»

L’épreuve de dimanche a été présentée sous un soleil radieux. La veille, de fortes averses avaient obligé les organisateurs à renvoyer tout le monde à la maison à la suite des qualifications.

«C’est le genre de choses qui arrivent, a souligné Ranger. Mes affaires allaient bien, j’avais un peu peur de perdre mon momentum, mais Dame Nature ne fait pas de différence et c’était de la pluie pour tout le monde, pas juste pour moi.»

Qu’importe, Ranger est plus qu’à l’aise à Jukasa, où il vient de terminer trois fois de suite dans le top 5.

Le petit monde de la série canadienne de NASCAR se retrouvera à l’Autodrome Chaudière dans trois semaines. Ranger avait mérité la victoire à Vallée-Jonction en 2018.