Marc-Antoine Dufour, qui a bloqué 29 lancers, a récolté son quatrième blanchissage.

Une 20e victoire cette saison pour les Inouk

À défaut de jouer leur match le plus inspiré, les Inouk ont fait ce qu’ils avaient à faire pour gagner face à l’Everest de la Côte-du-Sud vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin.

À leur 28e rencontre, les Granbyens ont ainsi remporté leur 20e victoire de la saison, une décision de 4-0 au profit de Marc-Antoine Dufour, qui a récolté son quatrième blanchissage en 2018-2019.

Vingt en 28, c’est très bon, mais il serait facile de dire que ça devrait être 23 en 28, n’eut été de la fameuse histoire des joueurs inadmissibles. Mais bon, inutile de revenir sur le passé…

Toujours est-il que les Inouk ont disposé d’une équipe qui était tout de même partie de Montmagny pour jouer au hockey. Même s’ils s’étaient déjà inclinés deux fois face à leurs adversaires de vendredi, les joueurs de l’Everest ont travaillé fort et ils ont semblé y croire pendant un bout. Et le score aurait été plus serré si Dufour n’avait pas effectué quelques bons arrêts, lui qui a bloqué un total de 29 lancers.

En deuxième période, Samuel Nadeau a écopé d’une pénalité de quatre minutes pour bâton élevé. Mais l’Everest, en arrière 2-0, a été incapable d’en profiter.

Will The Thrill Leblanc a inscrit son 43e but de la saison, en plus d’ajouter une passe. Alexis Chicoine, Tristan Belliveau et Vincent Lampron ont complété. Miguel Duchaine et Louis-Philippe Denis ont amassé deux passes chacun.

Les Inouk, qui ont marqué la moitié de leurs buts en avantage numérique, ont tiré 41 fois sur Félix-Antoine Leblond, qui n’a pas été vilain devant son filet.

Simon Lavoie (genou), Hubert Blanchard (épaule), Nicolas Roy (cheville) et Thomas Caron (toujours au Défi mondial junior A) étaient absents.

Moins de 450 spectateurs, un vendredi soir, ont assisté au match. Simple question : où sont les amateurs de hockey granbyens ?

Fatigue

Les joueurs des Inouk, on l’a encore vu, ont l’air fatigué. Bien sûr, on dira que toutes les équipes sont un brin fatiguées à cette période-ci de la saison, mais il n’en demeure pas moins que les Granbyens ont dû composer avec de nombreux blessés depuis le début du calendrier et que certains ont en donné plus qu’ils auraient dû.

« Oui, la fatigue se fait sentir, a expliqué l’entraîneur Patrick Bergeron. Mais il ne faut pas lâcher, il ne nous reste que deux petits matchs avant le congé des Fêtes. Ce soir, ce n’était pas un chef-d’œuvre, mais on est allés chercher les deux points contre une équipe qui ne nous a pas donné la rencontre. »

Plus loin, Miguel Duchaine savourait la deuxième étoile qu’il avait récoltée.

« Même si je ne suis pas là pour ça, c’est toujours agréable de contribuer à l’attaque, a dit celui qui a pour ainsi dire été uniquement employé en défense cette saison. Nous n’avons pas été super disciplinés encore ce soir, mais Anthony et Alexis Chicoine et les gars sur le désavantage numérique ont fait un travail remarquable. »

Les Inouk visiteront le Révolution du Lac Saint-Louis dimanche après-midi.