Malgré l'absence de têtes d'affiche en finale, le directeur du tournoi, Eugène Lapierre, a dressé un bilan très positif de la 19e édition du Challenger de Granby.

Une 19e édition du Challenger réussie sur toute la ligne

Eugène Lapierre a dressé un bilan très positif de la 19e édition du Challenger de Granby au terme de la dernière journée de compétition, qui a couronné dimanche deux nouveaux champions nippons.
«Ce fut une très belle semaine. On a eu une belle température et une belle compétition où ça a été le "tsunami japonais". On n'a pas battu notre record d'assistance, mais c'était dans nos bonnes années», souligne le directeur du tournoi.
L'événement a attiré pas loin de 8000 spectateurs en une semaine. Un nombre supérieur à l'an passé, où les chiffres avaient été moins bons, mais inférieur à l'édition record de 2012 qui avait vu Eugenie Bouchard triompher chez les dames.
La réponse du public a bien satisfait Lapierre, surtout si l'on tient compte qu'avant leur passage à Granby, peu d'amateurs québécois connaissait le nom des représentants de l'archipel nippon, qui ont pratiquement tout raflé cette année.
Tous les détails dans notre édition de mardi