Selon Patrick Bergeron, les Inouk ont mis de côté leur décevante performance d’il y a une semaine face aux Braves de Valleyfield.

Un week-end sur la route pour les Inouk

Les Inouk vont passer le week-end loin de Granby, eux qui vont visiter l’Everest de Côte-du-Sud vendredi soir et le Titan de Princeville dimanche après-midi.

« Il n’y a rien de facile au programme, a avoué l’entraîneur Patrick Bergeron avant la séance d’entraînement de jeudi au centre sportif Léonard-Grondin. L’Everest s’est amélioré après s’être très bien débrouillé à sa première saison alors que le Titan, c’est le champion en titre et un club encore très solide. Va falloir travailler dur, d’autant plus que ça se passera sur la route. »

Marco Cavalleri, qui a obtenu sa libération de la fédération suisse, disputera son premier match, si on oublie les parties préparatoires, dans l’uniforme des Inouk. Et Frédéric Abraham, qui se remet d’une blessure à une cheville, pourrait effectuer sa rentrée avec l’équipe vendredi.

Marc-Antoine Dufour sera évidemment devant le filet des Inouk à Montmagny.

« On regarde en avant »

Bien sûr, on est revenu sur la décevante performance des Inouk face aux Braves de Valleyfield, vendredi dernier, en ouverture de saison. Une performance qui a fait en sorte que plusieurs se sont demandé si les Granbyens seront aussi solides que la direction de l’équipe le prétend.

« C’est dommage car c’était notre match d’ouverture, mais il reste 47 rencontres au calendrier, a laissé tomber Bergeron. Les gars ont mal sorti, plusieurs ont mal géré tout ce qu’il y avait autour ce soir-là, mais il reste que ce n’était qu’une partie. On ne peut pas nous juger là-dessus. »

Aux sceptiques, l’entraîneur s’est permis d’ajouter que personne ne pensait que les Inouk allaient se payer le Titan de Princeville une semaine plus tôt en match préparatoire. Mais c’était, effectivement, en match préparatoire…

« Nous, on regarde en avant, ce n’est pas un seul mauvais match qui va nous faire douter. Dans le vestiaire, on sait tous qu’on a mal joué et qu’on ne s’est pas présentés, tout simplement. Mais là, on a mis ce match-là de côté et on regarde en avant. »