Patrice Bosch se prépare à faire des découvertes à Saint-Gabriel-de-Brandon.

Un week-end sur la route pour les Inouk

Les Inouk vont passer le week-end loin du centre sportif Léonard-Grondin, eux qui ont rendez-vous avec les Montagnards, à Saint-Gabriel-de-Brandon vendredi soir, et avec le Titan, à Princeville dimanche après-midi.

Fidèle à son habitude, Patrice Bosch n’a voulu parler que du prochain match. 

« Les Montagnards, on va se le dire, c’est l’inconnu, a-t-il mentionné. On ne sait pas grand-chose à leur sujet, sinon qu’ils ont déjà battu le Collège Français de Longueuil et qu’ils viennent d’infliger une raclée (11-3) aux Rangers de Montréal-Est, qui n’ont pas une mauvaise équipe. Bref, on se prépare à faire des découvertes. » 

Les Montagnards ont quitté Sainte-Agathe au profit de Saint-Gabriel à l’issue de la dernière saison. Rémy Harrison, qui était adjoint à Patrick Gosselin à Granby en 2016-2017, a été congédié après 15 matchs et a été remplacé par Stephen Subranni. L’équipe montre un dossier de sept victoires, 13 défaites et une défaite en bris d’égalité. 

Charles-Antoine Poirier-Turcot devrait être devant le filet des Inouk vendredi. Laurent Minville (cheville) sera encore absent alors que Félix Meunier (épaule), lui, est un cas incertain. 

À l’issue des matchs du week-end, les Inouk auront franchi le cap de la mi-saison, eux qui vont disputer 49 matchs en 2017-2018. À l’heure où on se parle, ils présentent un dossier de 15 victoires, cinq défaites et trois défaites en bris d’égalité, un dossier très nettement supérieur à ce qu’on prévoyait lorsque la campagne s’est mise en branle. 

« Je ne suis pas un entraîneur de bilans, mais c’est certain qu’on est plutôt satisfait jusqu’ici », a repris Bosch.

Et bientôt, l’heure des transactions va sonner dans la Ligue junior AAA. Ça s’annonce intéressant.