Les Inouk ont repêché l’attaquant Anthony Munroe-Boucher en première ronde samedi.

Un repêchage prometteur pour les Inouk

Les Inouk ont sélectionné l’attaquant Anthony Munroe-Boucher, un produit des Élites de Jonquière au niveau midget AAA, au premier tour du repêchage de la Ligue de hockey junior du Québec samedi après-midi. Dans le cadre de cet encan 2019, Patrice Bosch et ses associés ont également pris quelques paris qui pourraient s’avérer payants, en plus de faire le plein d’espoirs locaux.

Alors que les dirigeants de la LHJAAAQ étaient réunis au Quality Hotel de Saint-Jean-sur-Richelieu, les Inouk ont utilisé le 10e choix au total pour repêcher Munroe-Boucher.

Ils ont ensuite échangé la sélection naturelle de Terrebonne, dernier de la ronde initiale, à l’Everest de la Côte-du-Sud contre des choix de deuxième et troisième tour. Bosch s’est d’ailleurs tourné de nouveau vers l’organisation des Élites, misant sur le défenseur Vincent Dupuis au 19e rang.

Munroe-Boucher a mené son équipe avec 34 points en 42 matchs la saison dernière. Pour sa part, Dupuis a noirci la feuille de pointage 23 fois en 37 rencontres.

« Nos recruteurs apprécient ces deux joueurs depuis longtemps. On connaît également leur intérêt pour notre organisation », a expliqué Patrice Bosch.

« Munroe-Boucher espère se tailler une place avec Sherbrooke dans le junior majeur, mais ce n’est pas trop loin de Granby. Ce sera un dossier à suivre cet automne. »

Le destin du Phoenix sera définitivement lié à celui des Inouk, qui ont repêché les jumeaux Vincent (3e ronde) et Julien Anctil (11e ronde) samedi.

Julien a récolté 12 points en 62 matchs avec la formation sherbrookoise, tandis que son frère a dû se contenter d’un rôle plus effacé (4 points en 31 parties).

« Dans leurs cas, je parlerais de placements. S’ils ne viennent pas à Granby en 2019, ça pourrait être l’année suivante. »

Une carte cachée américaine ?

Par ailleurs, Bosch a été fort élogieux envers son choix de 12e ronde, le défenseur Brian Kerrigan. Emballé par une visite à Granby, l’Américain devrait se greffer au « top 4 » des Inouk dès la saison prochaine.

« Kerrigan a un bon flair offensif. Je le comparerais à Charlie Risk, mais du côté droit. C’est un autre beau cadeau pour nos partisans. »

Par ailleurs, les Inouk se font toujours un point d’honneur d’offrir une option supplémentaire à des hockeyeurs de la région.

Sur un total de 13 sélections, ils ont choisi quatre athlètes provenant de Brome-Missisquoi, dont le polyvalent Farnhamien Lou-Félix Denis et le défenseur bromontois Justin Bergeron. Les attaquants Jérémy Duhamel, de Farnham, et Émile Gadoury, de Bedford, se sont également ajoutés à leur liste de protection.

Visiblement satisfait de son dernier repêchage à la tête des Inouk, Patrice Bosch estime aussi qu’il laisse l’organisation dans une position avantageuse. En plus d’un alignement qui s’annonce solide la saison prochaine, le club granbyen disposera notamment d’une panoplie de choix lors des trois premiers tours de l’encan 2020.