En plus de son rôle de promoteur et organisateur, Yan Pellerin (à droite) a défait le Mexicain Juan Santiago Colchado par décision unanime samedi soir.

Un premier gala réussi pour New Era Fighting & Promotion

Près de 800 personnes ont assisté au premier gala tenu par New Era Fighting & Promotion, en collaboration avec Groupe Yvon Michel, samedi soir au Colisée Isabelle-Brasseur de Saint-Jean-sur-Richelieu. Principal organisateur de la soirée, le Granbyen Yan Pellerin a également défait le Mexicain Juan Santiago Colchado par décision unanime sur le ring.

« La foule n’est pas loin de ce qu’on espérait (NDRL : 1000 spectateurs). Et malgré les embuches de la dernière semaine, le résultat est extrêmement positif », estime Pellerin.

« On a offert un spectacle incroyable. C’était des guerres de tranchées toute la soirée. Contrairement à ce qu’on voit souvent en boxe, aucun combat n’avait un résultat ultra-prévisible. »

En entrevue avec La Voix de l’Est vendredi, le promoteur granbyen a évoqué des pépins « hors de son contrôle », sans toutefois donner plus de détails. D’abord prévu au stade Dupont Ford, le gala a notamment été déplacé au Colisée Isabelle-Brasseur.

Néanmoins très satisfait du partenariat développé avec Groupe Yvon Michel (GYM), Yan Pellerin travaille déjà sur un événement prévu pour la mi-septembre. Il pourrait d’ailleurs profiter de cette occasion pour renouer avec les arts martiaux mixtes.

Victoire convaincante

Sur le ring, Pellerin (fiche de 7-1) a vaincu Colchado (6-5-1) au terme d’un combat de six rounds, dont la limite de poids était fixée à 190 livres.

Les juges Richard DeCarufel et Guy Girard ont remis des cartes de 59-55, tandis que Sylvain Leblanc a concédé un round de plus au Mexicain.

Il s’agit d’une performance convaincante pour le vétéran combattant, qui se remettait pourtant d’une dislocation de la mâchoire subie à l’entraînement il y a trois semaines.

« Normalement, j’aurais dû rester chez moi. Mais j’ai rencontré beaucoup de spécialistes, qui m’ont fabriqué un protège-dents double pour soutenir ma mâchoire. Il n’était pas question que je rate ce gala », a-t-il expliqué.

Âgé de 39 ans, le vétéran combattant a bien paru contre un boxeur dans la mi-vingtaine.

« Je monte toujours dans le ring pour les bonnes raisons : avoir du plaisir et donner un bon spectacle. Mais samedi, j’ai dû adopter un plan de match un peu plus sobre. Même si j’ai reçu une bonne attaque au cinquième, tout est resté en place. »

Pellerin a donc signé une cinquième victoire consécutive. Il espère maintenant faire partie de la carte préparée par GYM en vue du 28 juin prochain.

Beaulé s’impose

La gala de samedi comprenait un total de huit combats. Lors de la seule bagarre d’arts martiaux mixtes de la soirée, le Granbyen Alex Beaulé (4-2) a passé un « très sévère K.O. » à l’Ontarien Marcello Solinas (0-2).

« Après un premier round plus difficile, Alex est revenu au plan de match que j’avais préparé », a ajouté Yan Pellerin.

Lors du combat principal de la soirée, disputé chez les poids moyens, Jan Michael Poulin (6-1-2) a assommé Jean Michel (6-3) Bolivar au quatrième round.

Pour sa part, l’ex-champion de la NABO Francis Lafrenière (18-7-2) a obtenu une victoire par décision partagée contre Orlando Vazquez (10-6). « Encore une fois, The People’s Champ a livré la marchandise », a glissé Pellerin.