Marc-Antoine Camirand a fêté comme il se doit son triomphe.

Un premier gain pour Camirand en série Pinty's

SAINT-EUSTACHE — Marc-Antoine Camirand a remporté sa première victoire en carrière en série canadienne de NASCAR, samedi soir, à l'Autrodrome Saint-Eustache.

Au terme d'une course où absolument tous les coups semblaient permis, le pilote de Saint-Léonard-d'Aston a devancé Alex Tagliani, qui se rapproche ainsi à cinq petits points de la tête du championnat, détenue par Louis-Philippe Dumoulin, 10e en fin de semaine. L'Ontarien Cole Powell a pris la dernière place disponible sur le podium.

Andrew Ranger, lui, a fini huitième. Parti septième, il s'est maintenu dans la peloton de tête jusqu'au 230e tour, soit jusqu'à ce que sa voiture devienne soudainement sous-vireuse au point où il a perdu une position à chacun des passages pendant un moment.

«Ne me demandez pas ce qui s'est passé, je ne le sais pas!, a mentionné Ranger, qui était de mauvais poil après l'épreuve. On faisait une bonne course, tous les espoirs étaient permis et puis, tout d'un coup, il n'y avait plus rien à faire avec la voiture. C'est décevant et c'est choquant.»

L'Ontarien Kerry Micks et Donald Theetge ont complété le top 5.

On retrouvait 17 engagés à l'Autodrome Saint-Eustache, dont pas moins de 10 Québécois.

Doublement satisfait

Plus loin, c'était la fête dans le camp de Marc-Antoine Camirand, qui signe un premier succès en série Pinty's à son 39e départ en carrière.

«Je suis tellement content!, a lancé celui qui était très émotif. Les gars m'avaient préparé une excellente voiture et je suis heureux de l'avoir mené à la victoire. Et que cette première victoire soit survenue sur ovale, ça représente quelque chose de gros à mes yeux parce qu'ils sont encore nombreux à penser que je ne suis qu'un spécialiste des circuits routiers. Je dirais même que c'est doublement satisfaisant.»

Camirand s'est emparé de la tête au 236e tour et il a réussi à s'y accrocher jusqu'au 257e et dernier. Il a notamment résisté à un drapeau jaune agité après qu'un accrochage majeur eut impliqué Tagliani, Louis-Philippe Dumoulin et Kevin Lacroix, accrochage qui allait faire en sorte que le suspense se poursuive jusqu'en prolongation. 

Parlant de Tagliani, ce dernier avait le sourire facile après la course.

«Nous savions une voiture super rapide et ce n'est pas pour rien que j'ai réussi à revenir de l'arrière trois fois, a-t-il dit. J'aurais pu gagner (il a mené bon nombre de tours), mais je suis allé chercher de gros points ce soir et c'est ce qui m'importe le plus.»

Il ne reste plus que deux épreuves au calendrier de la série canadienne de NASCAR: le 22 septembre à Loudon au New Hampshire et le 29 septembre à Hamilton, à chaque fois sur ovale, Tagliani et Dumoulin risquent de se livrer une lutte sans merci.

«Ça va être bon!», a conclu Tag, qui connaît clairement sa meilleure saison en série Pinty's.