Un match préparatoire important pour Lapierre

Les Bisons vont disputer leur premier de quatre matchs préparatoires, samedi soir au centre sportif Léonard-Grondin, alors qu’ils accueilleront le Condor de Nicolet.

Il y a une semaine, plus de 300 spectateurs ont assisté au match intra-équipe, un chiffre qui a donné le sourire aux dirigeants de la nouvelle formation de Granby.

« Au hockey senior, les matchs préparatoires ont une signification différente de ceux au hockey junior, a expliqué l’entraîneur David Lapierre. Dans le junior, les gars arrivent en parfaite forme, ce qui n’est pas nécessairement le cas de tous les gars dans le senior. Ici, les parties hors-concours sont une véritable remise en forme pour plusieurs. »

Lapierre l’avoue : il connaît l’identité de 75 % des joueurs qui formeront l’édition 2019-2020 des Bisons.

« Il y a beaucoup de travail qui a été fait au cours de l’été. N’empêche, que ce soit un match préparatoire ou un vrai match, on demande la même affaire à nos joueurs : de l’engagement, du respect et de la fierté. Ce n’est peut-être qu’une partie préparatoire, mais ce sera notre première sortie devant nos nouveaux partisans et c’est important. »

Les Bisons, en passant, arboreront le chandail et les couleurs qu’ils porteront en saison régulière. Paraît-il qu’ils ont très hâte de les montrer à leurs nouveaux partisans.

Retour de Sébastien Gauthier

Paul Bourbeau sera devant le filet. Devant lui, on assistera au retour de Sébastien Gauthier, qui avait fait sensation le temps d’une demi-saison à la ligne bleue des Inouk en 2013-2014 en amassant 33 points en 26 matchs.

« Après sa carrière au niveau universitaire à Moncton, Sébastien s’est retrouvé au niveau senior dans les Maritimes, a rappelé Lapierre. Il a disputé trois petits matchs avec les Maroons la saison dernière, mais il est maintenant prêt à jouer ici à temps plein. »

Patrice Demuy, un autre ex-Inouk, sera aussi en uniforme face au Condor. Demuy va participer au camp d’entraînement des Pétroliers du Nord de Laval, mais c’est à Granby qu’il va jouer s’il ne parvient pas à se tailler une place dans la Ligue nord-américaine. Le hockey universitaire, c’est fini pour lui.

Les Bisons ont quatre ou cinq autres joueurs, dont Alexis Guilbault et Maxime Guyon, qui vont aussi tenter leur chance dans des camps de la LNAH.

Par ailleurs, une rumeur circulait cette semaine à l’effet que les Bisons avaient perdu la trace de Louis-Philippe Charbonneau, l’homme aux plus de 5000 minutes de pénalités en carrière. Selon Lapierre, on ne verra pas Charbonneau avant le début de la saison régulière, lui qui fait des semaines de fou, paraît-il, à son travail au port de Montréal.

Notons enfin que Lapierre ne sera pas derrière le banc samedi soir, lui qui épiera le travail de ses joueurs depuis la galerie de presse. Miguel Fortin et Olivier Laliberté dirigeront les Bisons.