Les Bisons ont cruellement besoin d’une bonne performance de la part de leur gardien Paul Bourbeau Jr, vendredi soir.

Un match à la fois pour les Bisons 

« Notre seule et unique préoccupation doit être le prochain match. On est une gang de chums qui s’en va à la guerre. »

Comme joueur et comme entraîneur, David Lapierre s’est déjà retrouvé en arrière 0-3 et en avance 3-0 dans une série. Il a même déjà perdu une série, alors qu’il était junior en Saskatchewan, après que son équipe eut détenu une avance de 3-0. Mais le coach des Bisons ne veut pas revenir sur les expériences qu’il a vécues dans le passé – et qui pourraient inspirer ses joueurs –, du moins pour le moment. À ce stade-ci, c’est la fameuse loi du « un match à la fois » qui prévaut.

« Pour l’heure, la seule chose qui m’intéresse, c’est notre rendez-vous à Plessisville vendredi, a-t-il expliqué. Ce qu’il faut, c’est gagner un premier match. Car on ne pourra pas parler de retour ou quoi que ce soit si on ne gagne pas cette première rencontre. On verra pour le reste après… »

Les Bisons ont été dominés par le Métal Pless à tous les niveaux le week-end dernier. Non, ils ne sont pas à une défaite de l’élimination pour rien. Tout de même, Lapierre a l’impression que ses joueurs peuvent bâtir sur ce qu’ils ont accompli lors de la dernière période du match de dimanche, qu’ils ont perdu 4-2 au Centre sportif Léonard-Grondin.

« Les gars n’ont jamais lâché et ils ont démontré au Métal Pless qu’ils n’étaient pas morts. Mais ce match ne se gagnera pas tout seul : il va falloir être plus disciplinés encore, profiter de nos chances, être meilleurs à cinq contre cinq et créer de la circulation devant le filet de l’adversaire. »

Et Lapierre, qui fait toujours attention de ne pas écorcher ses joueurs en public, aurait pu ajouter ceci : ses meilleurs joueurs, en attaque particulièrement, doivent élever leur jeu d’un cran, sinon de deux ou trois.

Des absents

Il faudra voir jusqu’à quel point aussi les joueurs des Bisons sont désireux de prolonger leur saison. Si un cinquième match s’avère nécessaire, il aura lieu à l’Amphithéâtre Léo-Boutin, encore, dimanche après-midi.

« Il va vraiment falloir se serrer les coudes, la liste des blessés est longue en plus », a repris David Lapierre.

Les défenseurs Yan Dumontier et David Marcotte ainsi les attaquants Jonathan Bouchard, Charles Power et bien sûr Patrice Demuy, tous éclopés, seront absents. Sa suspension d’un match terminée, Francis Brunelle sera toutefois de retour.

Martin Trempe n’y sera pas. Les Bisons prétendent qu’il n’est pas disponible, mais l’homme fort n’aurait pas apprécié d’être remplacé par Jonathan Fortier dimanche dernier. Fortier sera donc à nouveau en uniforme vendredi.

Paul Bourbeau Jr, solide après avoir remplacé Vincent Gervais en cours de match dimanche, sera devant le filet. Et c’est de ce Bourbeau solide dont les Bisons ont cruellement besoin.

Simon Turcot sera quant à lui de retour derrière le banc du Métal Pless après avoir purgé une suspension de trois matchs à la suite d’événements survenus au hockey scolaire.