L’ex-juge François Godbout en compagnie de son « bras-droit » Christine Vaillancourt, quelques minutes avant le départ. Cinq heures plus tard, Christine remportait le concours du plus long coup de départ chez les dames. Quand on a tous les talents…

Un happening pour la cause

CHRONIQUE / Depuis trois ans, chaque fois que mes amis Richard Morasse et Paul-Éloi Dufresne — que j’adore — m’invitent pour que je participe au Tournoi de golf Entraide-Jeunesse François Godbout, je n’hésite jamais. Je réponds toujours dans la minute, heureux et privilégié de pouvoir encore y prendre part.

Non seulement je suis assuré d’y faire des rencontres très intéressantes, mais je sais que je pourrai en profiter pour y tirer plusieurs leçons de vie, l’ex-juge Godbout et ses compagnons possédant une vaste expérience qu’ils se font un plaisir de transmettre aux plus jeunes dont je fais partie.

Le tournoi de cette année avait un petit quelque chose de particulier. Bien que les profits iront, comme le dit si bien son fondateur, « aux écoliers et écolières de Waterloo dont les cours d’école s’apprêtent à subir une cure de rajeunissement», ils supporteront également deux autres projets. La construction d’un terrain de baseball — dont je vous parlerai dans les lignes qui suivent — et l’inauguration d’un centre de pédiatrie sociale au sein de la municipalité, lequel sera développé en collaboration avec le Dr Gilles Julien, une sommité en la matière.

Voici donc le compte-rendu de cette journée palpitante, qui s’est déroulée récemment sur les allées du Golf Château-Bromont.

*****

Faisant jadis partie de l’équipe de Groupe Capitales Médias, l’ami Bruno Côté jouit maintenant d’une préretraite au Golf Château-Bromont.

Tout d’abord, dès notre arrivée au débarcadère, nous étions pris en charge de brillante façon par les dynamiques employés du club, dont font partie les Jean-Claude Tremblay, Jérémie Désautels et Bruno Côté.

Parlant de Côté. Saviez-vous que celui-ci avait déjà fait partie de la grande famille de Groupe Capitales Médias, propriétaire de votre quotidien préféré ? En effet, l’ami Bruno a travaillé durant 27 ans pour Le Quotidien du Saguenay comme représentant publicitaire aux côtés de mes amis journalistes Serge Émond et Stéphane Bégin. Un autre exemple comme quoi nous vivons dans un bien petit monde… 

*****

Ça sent le baseball à Waterloo ! Comme je vous le mentionnais plus haut, un groupe de sportifs supporté par la commission scolaire du Val-des-Cerfs s’affaire à finaliser le projet de construction d’un terrain de baseball qui sera adjacent à l’école secondaire Wilfrid-Léger. Le but bien avoué est que l’institution d’enseignement puisse accueillir, et ce dès septembre 2019, un programme Sports-Études dans cette discipline. On ne peut que souhaiter la meilleure des chances aux membres de ce comité chapeauté par le nouveau directeur de l’école, Daniel Noiseux, qui a pris la relève du très sympathique Pascal Ménard en novembre dernier. Ce dernier est affecté à un poste similaire à l’école primaire de l’Orée-des-Cantons. 

*****

Encore cette année, le tournoi pouvait compter sur les services de son photographe officiel, Jean Bélanger. Il a passé la journée en compagnie de mes amis Richard Morasse et Paul-Éloi Dufresne. Malchance quand tu nous tiens… 

*****

Au cours de nos conversations, le duo Morasse-Dufresne m’a mentionné que l’on s’apprêtait à mettre la touche finale aux préparatifs du Championnat provincial de tennis des moins de 18 ans, qui se déroulera du 8 au 17 juillet sur les quatre terrains du club de tennis qui porte incidemment le nom de François Godbout. Évidemment, toute la population y est invitée. 

*****

Toujours au sujet du club de tennis, au tournoi de golf ce jour-là, mes partenaires de jeu étaient trois de ses membres: Daniel Deschamps (secrétaire-trésorier), Réjean Huberdeau (président), et Norman Rothsching (professionnel en titre). 

Une journée ensoleillée passée en compagnie d’un trio fort agréable. Que peut-on demander de plus ? Hé que j’aime ce travail ! 

J’ai enfin eu la chance de serrer la pince à l’ex-descripteur des matchs du Canadien Claude Quenneville (à droite). On le voit ici aux côtés de son bon ami Robert Krebs, ancien professionnel du club de tennis de l’île des Sœurs.

Quand j’étais ado et même étudiant au collégial, je regardais souvent les deux premières périodes des matchs du Canadien à la télé pour ensuite écouter la retranscription de la troisième période à la radio, celle qui était brillamment décrite par Claude Quenneville. 

J’éprouvais, à cette époque, une réelle fascination pour cet homme de communication. Tant et si bien que dans mon album de finissants du Collège Laflèche (institution privée d’enseignement collégial à Trois-Rivières), j’avais écrit que l’un de mes souhaits les plus chers était de le rencontrer lui ainsi que son collègue Bernard Brisset. Brisset, dont j’adorais l’aplomb, avait fait, dans le temps, un retour dans le monde du journalisme après avoir été brièvement directeur des communications des Nordiques de Québec. 

En ce qui concerne Quenneville, c’est maintenant chose faite. Quelques minutes avant le départ, je prenais le café avec celui qui avait bercé mon adolescence lors des matchs du Canadien, retransmis sur les ondes de la station de Radio-Canada CBF-690. 

*****

L’ami Claude Renaud (70 ans) a joué son âge il y a quelques jours au club de golf St-François de Laval. Félicitations! Lors du tournoi il formait un quatuor du Club de Tennis 13 dans lequel on retrouvait également les frères Gilles, Bernard et Pierre Creamer. 

*****

Outre les frères Creamer, le monde du sport était notamment représenté par le journaliste Mario Brisebois, l’ex-tennisman Réjean Genois, le vice-président exécutif de l’Impact de Montréal, Richard Legendre, ainsi que par le Granbyen d’origine Eugène Lapierre qui, comme tout le monde le sait, est le directeur de la Coupe Rogers.