Mathieu Hainault (à gauche) célébrant le triomphe canadien. Tout juste à côté de lui, on retrouve Steve Daigneault, de Saint-Césaire.

Un Granbyen mène le Canada à l’or au Mondial de hockey-balle

Mathieu Hainault ne s’en cache pas : il vient de vivre des moments exceptionnels, parmi les plus beaux de sa vie.

Le Granbyen revient de Slovaquie où il a mené l’équipe canadienne des 35 ans et plus à la conquête de l’or au championnat mondial de hockey-balle à trois contre trois. Dans sa belle aventure, il était accompagné du gardien Steve Daigneault, de Saint-Césaire.

« C’est le retour au boulot aujourd’hui et je vous avouerai que j’ai la tête un peu ailleurs, a expliqué Hainault en riant. En plus, je suis encore sur le décalage horaire. Mais croyez-moi, tout ça en vaut la peine. »

Hainault est propriétaire du centre de hockey-balle Dix10, dont les trois surfaces, dont une à l’intérieur, sont maintenant situées au club de golf Granby Saint-Paul. Le hockey-balle, il connaît ça et il en vit.

« Je participe aux gros tournois présentés au Québec, mais c’est la première fois que j’avais l’occasion de pratiquer mon sport aussi loin. Quand l’entraîneur Pat Ducharme m’a invité à me joindre à l’équipe canadienne, je ne pouvais pas dire non. »

Et Hainault n’a pas fait de figuration en Slovaquie. Défenseur, il a été rien de moins que le meilleur marqueur du tournoi, lui qui a amassé pas moins de 24 points, dont 16 buts, en sept matchs.

« Je n’avais pas d’attentes sur le plan personnel. J’ai un bon lancer, je le sais, et je me disais que j’allais peut-être réussir une couple de buts. Mais les choses ont bien commencé, la confiance s’est installée et le reste a suivi. »

Les Canadiens ont remporté leurs sept matchs, le dernier par la marque de 14-4 en finale face à la République tchèque.

« Ça a été notre match le moins serré, toutes les autres rencontres s’étant décidées par un ou deux buts. On avait de la compétition. »

Six équipes ont participé au tournoi. Outre le Canada et la République tchèque, on retrouvait deux formations de la Slovaquie, la Grande-Bretagne et Équipe Europe.

Kevin Rousseau, Charles Monette, Jason Larochelle et Bruno Chouinard sont d’autres joueurs de la région qui ont été sacrés champions mondiaux de hockey-balle au fil des dernières années.

Les Canadiens ont remporté les sept matchs qu’ils ont disputés en Slovaquie.

Une belle expérience humaine

Mathieu Hainault a été couronné champion en Slovaquie, mais il a aussi apprécié ce qu’il a vécu humainement parlant. Il dira que les Slovaques ne voient pas le sport comme nous.

« C’était du hockey-balle parfois robuste, mais jamais cochon, comme on dit. Et si un joueur levait le coude par accident à un moment donné, il s’excusait immédiatement. L’esprit sportif est quelque chose de très important là-bas. Croyez-moi, on peut apprendre des Slovaques et des Européens. »

Et de façon générale, il a aimé le peuple slovaque.

« Ce sont des gens sympathiques et chaleureux. Je sentais toujours qu’ils appréciaient notre présence. »

Quand on parle d’un beau voyage…