En fin de troisième manche, les Guerriers prenaient les devants 1-0. Un rare moment de réjouissance dans le camp des Granbyens...

Un effondrement royal des Guerriers

Après trois manches, les choses auguraient plutôt bien pour les Guerriers. Hugo Brochu lançait bien, la défensive était alerte et ils menaient 1-0. Puis, le ciel leur est tombé sur la tête.
À leur quatrième tour au bâton, les Cards de LaSalle ont marqué... neuf points en route vers une victoire de 11-4. La saison des Guerriers­ a pris fin de cette façon, au bout d'une bataille de sept matchs en demi-finale de la section Uniprix de la Ligue de baseball junior élite du Québec.
Il y avait quelques centaines de spectateurs dans les gradins du stade Napoléon-Fontaine mardi soir. Et il y avait de l'ambiance. Jusqu'en quatrième.
Le pire, c'est que les Guerriers se sont battus eux-mêmes. Au cours de cette fameuse quatrième manche, pendant laquelle les Cards ont envoyé 14 cogneurs à la plaque, Brochu et Samuel Robichaud­ ont atteint quatre frappeurs, ils ont accordé deux buts sur balles et leur défensive a commis deux erreurs. Les Cards ont frappé cinq coups sûrs au passage.
Les partisans risquent de se souvenir longtemps de cet effondrement­ royal.
Assis dans les gradins, le président des Guerriers, François Chiasson, était clairement déçu. En même temps, il a posé un regard très positif sur la saison qui se terminait.
« On a fait les éliminatoires, on est passés à un petit match de remporter la série et on a créé un lien avec les partisans, a-t-il dit, rappelant la salle comble lors du match historique opposant son équipe face aux Cubains. On a semé quelque chose cette saison et on ne peut qu'être satisfaits de ce qui a été accompli... »
« L'affaire d'une manche »
Le porte-parole du comité d'entraîneurs des Guerriers, Yannick Parent, hochait la tête une fois le match terminé.
« Ça a été l'affaire d'une manche, d'une seule manche, a-t-il dit. Et on peut se demander qu'est-ce qui serait arrivé si Brochu ne s'était pas fait mal... »
Car avant qu'il ne perde le marbre, le partant des Guerriers a semblé se blesser en se projetant au sol dans le but d'attraper une balle. Vrai qu'il n'a jamais été le même par la suite.
« Je reste fier de cette équipe, a repris Parent. On a joué du bon baseball cette saison et personne ne croyait qu'on allait revenir de l'arrière après que les Cards aient pris les devants 3-1 dans la série. On a de bons jeunes et on va être encore meilleurs la saison prochaine. »
Deux joueurs, soit Maxime Beaudoin et le lanceur Jérémy Laperle, ont vu leur carrière junior prendre fin mardi. On a vu les deux sangloter lors de la réunion d'après-match des Guerriers tenue sur le terrain.
Avec deux coups sûrs et deux points produits, Jérémy Brisebois­ a été le meilleur au bâton pour les Cards. 
La recrue Isaac Maillot-Bérard a aussi produit deux points pour les Guerriers.