Gabriel et Jean-Luc Dasté ont fait du vélo de montagne et de la course en sentier à Mont-Tremblant cette fin de semaine pour se préparer en vue du Raid Aventure du Témiscamingue, le 3 octobre prochain.
Gabriel et Jean-Luc Dasté ont fait du vélo de montagne et de la course en sentier à Mont-Tremblant cette fin de semaine pour se préparer en vue du Raid Aventure du Témiscamingue, le 3 octobre prochain.

Un duo père-fils de Saint-Alphonse au Raid Aventure du Témiscamingue

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Dix familles québécoises prendront part au Raid Aventure du Témiscamingue le 3 octobre prochain, avec l’espoir d’être couronnée la famille la plus aventurière de la province. Un duo père-fils de Saint-Alphonse-de-Granby, Jean-Luc et Gabriel Dasté, se prépare pour ce défi hors du commun qui fera l’objet d’une émission télé diffusée à travers le monde.

Un raid aventure est une compétition jalonnée de plusieurs épreuves de plein air comme de la course d’orientation avec boussole, du vélo de montagne, du kayak, de l’escalade ou de la nage.

«On a hâte d’expérimenter ça, puisqu’on n’a jamais participé a à une compétition avec autant de sports différents. On aborde l’événement en n’ayant aucune attente», affirme Gabriel Dasté, étudiant en marketing aux HEC. «On n’y va pas pour chercher un titre, on y va simplement parce que ce qui nous a plu, c’est que ce soit en famille», poursuit son père, Jean-Luc, qui est le directeur général de la Caisse Desjardins de Rouville.

Deux membres par famille peuvent prendre part à la compétition et compter sur l’appui de deux autres membres qui pourront les assister.

La course en sentier et le vélo de montagne sont les disciplines favorites des Dasté. Par contre, ils redoutent les températures froides d’octobre qui pourraient faire du lac Témiscamingue leur ennemi numéro un.

Cette compétition d’une durée de cinq à huit heures sera filmée et diffusée à l’international, sur huit chaînes de télévision dans 168 pays. «C’est cette épreuve [être filmé, NDLR] qui sera assurément la plus difficile», lance Jean-Luc en riant.

Le Raid Aventure du Témiscamingue devait accueillir des athlètes provenant des quatre coins du monde, mais la pandémie a forcé le promoteur, Endurance Aventure, à revoir sa formule.

«On va peut-être se découvrir une nouvelle passion à faire plus souvent en famille», avance Gabriel, qui pratique quotidiennement le yoga, la méditation et la callisthénie (musculation sans poids et haltères).

Les saines habitudes, une histoire de famille

Jean-Luc Dasté est père de quatre enfants. Il est le petit-fils d’un guide de montagne à Chamonix et fils d’un sportif de haut niveau dans plusieurs disciplines. Pourtant, il a fallu un certain temps pour que les bonnes habitudes de vie intègrent son quotidien.

Enfant, à l’école, les sports collectifs ne l’attirent pas et il est souvent le dernier choisi. Le déclic survient en 2006, lors d’un bilan de santé lors lequel on lui diagnostique un diabète de type 1 et un surplus de poids. Après un régime infructueux d’un an, il fait le choix du sport et des bonnes habitudes de vie.

L’année suivante, il rencontre Pierre Lavoie alors qu’il prépare son premier Grand Défi et décide de monter une équipe. Il se découvre alors une passion pour le vélo, si bien qu’il participera à quatre autres Grand Défi.

Il se met ensuite au triathlon avec ses filles. Malgré une participation précipitée à un triathlon olympique, qui lui vaudra un détour aux soins intensifs, il s’entête et conclut quelques années plus tard un Ironman avec l’une de ses filles.

Quatre Ironman et une dizaine de demi-Ironman plus tard, le sport fait désormais partie intégrante de sa vie.