Les Maroons ont réussi leur rentrée, samedi soir, devant leurs partisans.

Un départ parfait!

Deux gains en autant de matchs, un sur la route et un à domicile. Non, les Maroons ne pouvaient pas entreprendre de meilleure façon leur saison dans la nouvelle Ligue de hockey senior AAA du Québec.
Après l'avoir emporté 6-3 à Windsor­ vendredi, les Maroons ont disposé des Loups de La Tuque 9-4, samedi soir à l'aréna Jacques-Chagnon­, dans le cadre d'un match où la victoire n'a jamais fait de doute, même lorsque les visiteurs­ s'approchaient­ à un but.
Car les Loups (0-2), avouons-le, sont débarqués à Waterloo sans trop d'enthousiasme. Sans rien enlever aux Maroons, les joueurs de Tommy Gauthier se sont défendus bien davantage qu'ils ont lutté pour la victoire. Et ils ont carrément abandonné en troisième période, alors qu'ils ont accordé quatre buts avant d'en marquer un avec 45 petites secondes à faire à l'engagement.
« Nous avons fait ce que nous avions à faire ce soir et je ne peux qu'être très satisfait de notre week-end, a lancé l'entraîneur des Maroons, Miguel Fortin. Nous avons plein de nouveaux joueurs et c'était important de commencer en force. Tout au long de la fin de semaine, nous avons utilisé notre vitesse, la défensive a fait son travail et notre gardien a arrêté les rondelles. Oui, je suis content. »
Charles Power a dirigé l'attaque des Maroons avec deux buts. Mathieu Papineau, Samuel Deslandes, Jonathan Bouchard, Maxime Guyon, Philippe Bolduc, Christopher Saurette et Samuel Cloutier ont inscrit les autres filets des vainqueurs. Papineau a ajouté deux passes alors que Deslandes, Bouchard, Bolduc en ont ajouté une. Tristan Perreault-Gagnon, Jason Larochelle et Alex Côté ont enfin préparé deux buts chacun.
Devant le filet, Paul Jr Bourbeau a bloqué 36 rondelles. Il a signé les deux victoires du week-end.
David Godbout, qui a jeté les gants deux fois, et le nouveau venu Marc-André Roy se sont assurés que les amateurs en aient pour leur argent côté « spectacle ». Les Maroons ont aussi bien paru au niveau pugilistique.
Alors que les Inouk ont tendance à gonfler leurs chiffres d'assistance, on a l'impression que les Maroons, eux, font l'inverse. Une foule de 552 spectateurs a été annoncée, mais on avait davantage l'impression qu'il y avait 700 personnes dans les gradins du vétuste aréna Jacques-Chagnon.
Power s'amuse 
Charles Power n'a pas raté son coup à son premier match devant ses nouveaux partisans samedi. L'ancien des Inouk semblait véritablement s'amuser sur la glace.
« Je suis content d'être ici et de retrouver les amateurs de hockey de la région, a dit celui qui avait finalement raté le match de la veille à Windsor. On a une belle équipe, on a une belle gang, je connais tout le monde dans le vestiaire, ça regarde très bien. Pour le reste, je me sens très à l'aise sur la patinoire. »
Plus loin, l'homme fort Christopher­ Saurette savourait le magnifique but (vraiment !) qu'il avait marqué en troisième période, son deuxième en carrière avec les Maroons. En passant, Saurette a été clairement le plus acclamé par les partisans lors de la présentation des joueurs qui a précédé le match.
 « Je connais mon rôle, mais je veux contribuer au maximum au succès de l'équipe, a-t-il mentionné. Moi, je vais prendre tout le temps de glace que l'entraîneur va me donner, sans jamais oublier pourquoi je me suis retrouvé ici. Miguel semble avoir confiance en moi, il semble penser que je peux faire plus que me battre, et je ne veux pas le décevoir. »
Chose certaine, il n'a déçu personne­ samedi.