L’attaquant bedfordois Félip Bourdeau a amassé neuf points (quatre buts, cinq aides) en quatre matchs depuis le début de la saison.

Un départ canon pour Félip Bourdeau

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Félip Bourdeau connaît un départ canon chez les Inouk. Avec neuf points en quatre matchs réguliers, l’attaquant bedfordois a précisément atteint le tiers de sa production en 48 parties lors de la saison 2017-2018 !

« La saison dernière, j’étais un joueur de première année. Je ne connaissais pas le style de jeu et la vitesse du junior AAA. Donc c’était surtout une période d’adaptation. Mon rôle était peut-être aussi un peu plus défensif », a souligné le principal intéressé, en entrevue avec La Voix de l’Est.

« Mais cette saison, je sais à quoi m’attendre. Je suis plus en confiance. »

Bourdeau a montré l’étendue de son talent vendredi dernier, complétant un tour du chapeau dans la victoire (6-3) des Inouk face aux Forts de Chambly.

S’il se décrit d’abord comme un travailleur acharné, l’ailier droit de 18 ans possède aussi de belles habiletés offensives. La spectaculaire percée qui a mené à son troisième but contre Chambly en est la preuve.

L’entraîneur-chef Patrice Bosch aura donc eu la main heureuse en réunissant Thomas Caron, William Leblanc et Bourdeau sur l’un des trios principaux. « Caron et Leblanc sont de très bons joueurs. Ils me facilitent tellement la tâche ! », a lancé le Bedfordois.

« William est toujours en contrôle de la rondelle, il ne la perd jamais. Il a aussi de très bonnes mains et une excellente vision du jeu. »

Sans surprise, Leblanc domine présentement chez les Inouk avec 12 points — dont quatre buts, tout comme Bourdeau. Les huit points de Caron le placent au troisième rang.

Un véritable « coup de cœur »
On ne s’étonnera pas d’apprendre que Félip Bourdeau suscite de l’intérêt au niveau supérieur. Le Bedfordois aurait d’ailleurs pu participer au camp du Phœnix de Sherbrooke, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Mais il a préféré décliner l’invitation.

« Les Inouk forment une super belle organisation. L’an dernier, j’ai eu un coup de cœur pour notre groupe de gars. Je savais qu’on aurait une bonne équipe équilibrée cette saison. J’aurais envie de gagner la coupe à Granby », a-t-il expliqué.

Bourdeau n’a pas tiré un trait définitif sur la LHJMQ. Si on cogne de nouveau à sa porte, il demandera toutefois certaines garanties.

Puisqu’il se plaît beaucoup chez les Inouk, Bourdeau tient à avoir une influence positive au sein du club. « Je parle beaucoup sur le banc, j’encourage les gars. J’essaie de mettre tout le monde en confiance », a précisé le jeune homme de 18 ans, inscrit en gestion de commerce au Cégep de Granby.

S’il maintient sa cadence actuelle, Bourdeau sera une menace constante pour ses rivaux de la LHJAAAQ. À commencer par les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon, qui seront les visiteurs vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin.