Érik Archambault est à juger du sérieux des gens qui lui ont offert de l’aide.

Un délai supplémentaire pour le Trackvale

Les dirigeants de la Ligue de hockey senior A Richelieu voulaient avoir une réponse du Trackvale d’Acton Vale à la mi-juin au sujet de leur avenir. Après avoir appris qu’il n’y aura finalement pas de hockey à Brossard la saison prochaine, ils ont donné aux Valois quelques jours de plus pour statuer.

«On a jusqu’à la fin de la semaine pour voir ce qu’on va faire, explique Érik Archambault, qui est à la tête du Trackvale depuis les débuts de l’équipe, il y a trois ans. Sans Acton Vale, le circuit ne comptera plus que sept équipes. Et la ligue ne veut pas ça.»

Archambault, on le sait, a lancé un cri du cœur vers la fin du mois de mai. Seul pour à peu près tout faire au sein du Trackvale, il a demandé de l’aide. Difficile de savoir jusqu’à quel point son appel a été entendu. «Il y a de l’intérêt, je le répète, mais je suis à juger du sérieux des gens», dit-il.

Début juin, Archambault a accepté le poste de directeur général adjoint du Formule Fitness de Bécancour, dans la Ligue senior AAA. La nouvelle a plus ou moins bien passé à Acton Vale.

«C’est un petit milieu, Acton, et il se dit beaucoup de choses. C’est moi qui a amené le hockey senior A et le Trackvale, c’est mon bébé. Qu’on ne se trompe pas, je vais être le premier à pleurer si l’équipe tombe.»

La LHSR a déjà été en meilleure santé. Après avoir perdu Marieville tout juste avant le début des dernières séries, Mont-Saint-Hilaire a récemment déménagé à Brossard… avant de finalement cesser ses activités. Heureusement, Waterloo s’est ajouté au circuit à travers tout ça.