Le hockey féminin va bénéficier d’un bel encouragement de la part de la Ville de Granby.

Un coup de pouce au hockey féminin de Granby

La Ville de Granby veut favoriser l’égalité entre hommes et femmes. Et dans le cadre de sa politique d’égalité, elle va donner un coup de main au hockey féminin.

Le projet déposé par les gens de l’Association Hockey Jeunesse a été accepté par les autorités municipales. Essentiellement, la Ville va contribuer jusqu’à concurrence de 50% au développement du hockey féminin, en incluant les dépenses liées à la promotion.

« C’est une excellente nouvelle, avoue Nicolas Bélanger, directeur du volet féminin au sein de l’Association Hockey Jeunesse. Bien que le hockey féminin soit devenu quelque chose d’important en région, il n’en demeure pas moins que les inscriptions sont à la baisse. »

Bélanger parle d’une quarantaine de filles inscrites au hockey à Granby et d’un peu plus d’une centaine en région. « On peut faire mieux! », laisse-t-il tomber.

Un essai

D’ici avril 2020, une dizaine de cliniques destinées aux filles vont s’ajouter à celles déjà prévues au départ. De grands noms du hockey féminin (Caroline Ouellette devrait venir faire son tour à l’automne) se déplaceront aussi à Granby.

Et pas plus tard que samedi, toutes les filles de 5 à 12 ans sont invitées à se présenter au centre sportif Léonard-Grondin pour venir essayer le hockey. Des équipements en quantité limitée seront disponibles alors que des entraîneurs de même que des filles ayant participé aux derniers Jeux du Québec en hockey sur glace seront sur place. L’activité débutera à 11 h et coûtera 5 $.

Ironiquement, ce coup de pouce au hockey féminin survient alors que le sport est ébranlé par l’annonce de la fin des activités de la Ligue canadienne de hockey féminin.

« C’est une triste nouvelle. Le hockey féminin a besoin d’un circuit comme celui-là », ajoute Nicolas Bélanger.