Marc-Antoine Dufour a été impressionné par son premier contact avec Charles Rondeau.

Un changement inévitable, selon Dufour et Belliveau

Si on se fie aux vétérans Marc-Antoine Dufour et Tristan Belliveau, Charles Rondeau a fait bonne impression auprès de ses nouveaux joueurs mercredi. Et les deux semblent aussi croire qu’un changement était inévitable.

« Il m’a impressionné, a dit Dufour à la suite de la première séance d’entraînement dirigée par le nouvel entraîneur. Il sait où il s’en va et il a un plan établi pour nous. J’ai hâte de jouer pour lui. »

Le gardien n’a pas voulu commenter proprement dit le congédiement de Patrick Bergeron, « un homme de hockey super compétent », pour reprendre ses mots.

« Mais c’est clair qu’on ne jouait pas comme on le devrait. Vrai qu’on a récemment gagné trois matchs de suite, mais ce n’était pas contre des puissances de la Ligue junior AAA non plus. À Granby, on ne peut pas se contenter d’une simple fiche de ,500. Ceci dit, tout le monde a été ébranlé par l’annonce du départ de Pat. »

Rondeau a rencontré ses joueurs pendant une quinzaine de minutes avant de sauter sur la glace avec eux. Il était accompagné du directeur général François Graveline.

« J’ai aussi aimé ce que j’ai vu et entendu », a pour sa part indiqué Belliveau.

Le capitaine des Inouk a affirmé que la direction de l’équipe n’avait probablement pas le choix de réagir.

« Il fallait secouer l’équipe, faire bouger les choses. C’est dommage que Pat ait écopé pour tout le monde, c’est peut-être même injuste, mais c’est clair qu’on jouait en deçà des attentes placées en nous. Ça prenait du neuf, j’imagine… »