Après avoir été expulsé du dernier match pour s’être battu, Paul Jr Bourdeau reprendra sa place devant le filet des Maroons face au BigFoot.

Un cauchemar à faire oublier!

« Je suis content qu’on affronte à nouveau le BigFoot ce week-end. Disons que l’occasion est belle de faire oublier le cauchemar de la semaine passée. »

Miguel Fortin l’avoue : il n’a pas été capable de sortir de sa tête la gênante défaite de 8-1 subie par ses Maroons aux dépens de l’équipe de Saint-Léonard-d’Aston­ samedi dernier à l’aréna Jacques-Chagnon. Et puisqu’il s’agissait d’un troisième revers de suite à domicile pour sa troupe, il avait de quoi réfléchir et réfléchir encore.

« Des matchs, on va en perdre, on le sait avant que la saison ne commence, a-t-il dit. Mais une défaite comme celle-là, c’est un beau wake-up call. Tu rentres à la maison, tu t’arrêtes et tu te dis : “OK, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?” »

Fortin a rappelé que les Maroons (5-4) doivent commencer leurs matchs en même temps que l’adversaire, ce qu’ils n’ont pas fait souvent depuis le début de la saison. L’inertie de l’avantage numérique lui cause aussi des maux de tête.

« Les gars doivent améliorer leur préparation. Je comprends qu’on ne pratique pas, mais quand tu arrives à l’aréna, il faut que tu sois prêt à jouer au hockey. Quant à l’avantage numérique, on va essayer d’autres combinaisons. On va finir par trouver la bonne. »

Paul Jr Bourbeau sera devant le filet samedi soir face au BigFoot­, qui recevra les Maroons à Plessisville­. Trois fois cette saison, le BigFoot jouera dans cette ville des Bois-Francs.

« Il faut oublier ce qui est arrivé la semaine passée et revenir en force, a dit Bourbeau, qui avait été expulsé après s’être battu. Les choses sont plus difficiles depuis quelques semaines, mais nous demeurons une équipe solide. Le temps est simplement venu de se serrer les coudes. »

Bête noire

Le BigFoot, c’est ni plus ni moins la bête noire des Maroons. Saint-Léonard-d’Aston a éliminé Waterloo des séries en 2016 et en 2017 et il est deux en deux face à son adversaire de samedi jusqu’ici cette saison.

« C’est une belle équipe, avec du talent, et une bonne organisation, a repris Miguel Fortin. En même temps, on n’a aucun complexe à avoir envers personne dans cette ligue. On a ce qu’il faut pour battre n’importe qui, incluant le Big Foot. »

Suspendu pour un match à la suite des incidents survenus samedi dernier, David Godbout ne sera pas du voyage à Plessisville. Les durs à cuire Marc-André Roy et Sébastien Roy sont pour leur part blessés. Maxime Roy, lui, n’est pas disponible. Maxime Guyon est enfin parti avec les Nationals de Cornwall, dans la Ligue fédérale.

Quant à Guillaume Pelletier, il soigne toujours son œil blessé. Mais il prend du mieux, paraît-il, et Fortin a l’impression qu’on pourrait éventuellement le revoir en uniforme.