Matthieu Deschenes n'a certes pas à rougir de la performance qu'il a offerte.

Un A+ pour la persévérance

À son premier départ à titre de lanceur partant avec les Guerriers, Matthieu Deschenes a fourni un très bel effort, mardi soir, au stade Napoléon-Fontaine. Mais ce ne fut pas tout à fait suffisant pour les Granbyens, qui se sont inclinés 8-7 face aux Cards de LaSalle.
Deschenes s'est découvert une vocation de lanceur récemment. Et après avoir effectué quelques sorties en relève, le comité d'entraîneurs des Guerriers lui a donné la balle mardi. Le jeune homme mérite certainement une excellente note pour sa persévérance, lui qui a lancé six manches et deux tiers malgré des bons et des moins bons moments sur la butte.
On va même lui accorder un A+.
Le jeune homme de Brossard a accordé huit points, mais seulement quatre mérités, sur sept coups sûrs et trois buts sur balles. Il a accordé des points à toutes les manches, sauf deux, mais il n'a jamais baissé la tête.
« Les entraîneurs m'ont demandé quelques fois si je voulais céder ma place, mais j'ai toujours dit non, a expliqué Deschenes. Je voulais aider l'équipe le plus possible, je voulais faire ma part. Ça a été loin d'être une performance parfaite, mais j'ai au moins tenu l'équipe dans le match. »
Deschenes, 19 ans, joue principalement au champ intérieur. Mais il aime lancer et il se dit prêt à lancer régulièrement si les gens des Guerriers pensent qu'il peut être un atout au monticule.
« La dernière fois que j'avais lancé comme partant, c'était au niveau midget AA, il y a quatre ans, a-t-il souligné. Ça faisait longtemps... »
Sébastien Beaulieu et Jérémie Brisebois ont fait mal à Deschenes et aux Guerriers. Le premier a frappé un circuit bon pour deux points alors que le second a fait marquer trois de ses coéquipiers.
Maxime Beaudoin a produit trois points grâce à un double frappé en sixième manche, double qui a permis aux Guerriers de créer l'égalité 7-7. Lucas Bouchard a connu une soirée parfaite avec trois coups sûrs en autant de présences au bâton, lui qui a produit un point.
Pour avoir discuté un peu trop fort une décision de l'arbitre au marbre après avoir été retiré sur des prises, Samuel Poliquin a été expulsé en cours de match.
Les Guerriers (16-24) sont assurés d'une place en séries éliminatoires, mais ils traversent néanmoins une période très difficile.
Engagés dans une lutte avec les Cards (15-23) pour le deuxième rang de la section Uniprix de la Ligue de baseball junior élite du Québec, ils ont perdu leurs quatre derniers matchs.
Le deuxième rang de la division leur permettrait d'avoir l'avantage du terrain au premier tour des séries, justement contre ces mêmes Cards.
« On frappe moins bien, on commet plus d'erreurs et on a souvent des joueurs absents, a expliqué Yannick Parent, le porte-parole du comité des entraîneurs. Mais je reste confiant pour la suite des choses. »
Mardi, les Guerriers n'avaient qu'une dizaine de joueurs en uniforme. Une fois les séries éliminatoires commencées, ils recevront toutefois du renfort des équipes de l'Académie de baseball du Canada et des rangs midget AAA.
Le lanceur granbyen Samuel Robichaud, qui joue avec l'ABC, se joindra notamment à l'équipe.
Les Guerriers recevront les Ducs de Longueuil vendredi soir.