Jean-Sébastien Varney affrontera les frappeurs des Dodgers de Saint-Jean lundi soir au stade Napoléon-Fontaine.

Trop forts pour la ligue, les Indians?

D'entrée de jeu, Jean-Philippe Primeau tient à démentir la rumeur : non, les dirigeants de la Ligue de baseball senior de la Vallée des forts n’ont pas l’intention d’annuler le reste de la saison et de couronner immédiatement les Indians de Granby.

«On refuserait de toute façon parce qu’on a trop de plaisir à jouer, lance Primeau, dont l’équipe a un dossier de 10 victoires et une seule défaite. Pendant que certaines équipes jouent à neuf ou 10 joueurs, nous, on est toujours 14 ou 15. Ça vous donne une idée à quel point les gars sont heureux de se présenter au parc!»

Les Indians sont dominants, voire trop forts pour la ligue. Six fois, ils l’ont emporté par la marge de cinq points ou plus et quatre fois, ils ont enregistré 10 points ou plus. Et on ne parlera pas des deux fois où ils ont inscrit plus de… 20 points.

«Les frappeurs frappent, les lanceurs lancent bien et notre défensive se débrouille bien, reprend Primeau. Bien honnêtement, c’est difficile de demander mieux.»

Anthony Choquette connait une grosse saison au bâton. Sa moyenne est de ,429, et il mène l'équipe avec sa moyenne de puissance de ,629, ses 15 coups sûrs et ses quatre doubles. Et ses 18 points produits en font le deuxième meilleur producteur derrière Étienne Racine, qui a un de plus.

Au monticule, Kevin Valcourt impressionne avec ses trois victoires, une de plus que Simon Lussier et Olivier Therrien, et sa moyenne de points mérités de… 0,39.

Malgré tout, Primeau dira qu’il cherche à améliorer son équipe.

«Ça va bien, mais on n’a rien gagné encore. Moi, je sais qu’on peut être encore meilleurs. J’ai fait quelques appels et il y a une couple de gars qui s’en viennent. Parce qu’on a remporté le championnat l’an dernier et parce qu’on a encore du succès cette année, les joueurs sont intéressés à venir jouer chez nous.»

Les Indians disputeront leur prochain match lundi soir, au stade Napoléon-Fontaine, alors qu’ils recevront les Dodgers de Saint-Jean (6-5). Jean-Sébastien Varney (1-0) montera alors sur la butte.

«On a tout gagné l’an passé et c’était extraordinaire. Mais les gars ne sont pas rassasiés, ils en veulent encore. Diriger des gars qui ont faim, c’est un pur bonheur», termine Jean-Philippe Primeau.