Les Bisons se sont activés en milieu de rencontre, alors que Samuel Deslandes, Jason Crack et Charles Power (en avantage numérique), ont marqué trois buts en 4 minutes 45 secondes. ­

Trois en trois pour les Bisons

Les Bisons de Granby ont signé une troisième victoire en autant de rencontres avec un gain de 4-1 à Plessisville contre le Métal Pless devant une foule de 450 personnes à l’amphithéâtre Léo-Paul-Beaubien.

L’équipe de Plessisville disputait samedi un deuxième match en deux soirs, ayant remporté son match de la veille contre l’équipe Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine.

Gabriel Slight a ouvert la marque pour le Métal Pless en avantage numérique, sur une pénalité pour bâton élevé à Charles Power.

« Ils sont sortis forts, mais les gars se sont serré les coudes et ont joué pour le logo des Bisons sur leur chandail au lieu du nom à l’arrière », affirme l’entraîneur-chef des Bisons, David Lapierre.

Les Bisons se sont activés en milieu de rencontre, alors que Samuel Deslandes, Jason Crack et Charles Power (en avantage numérique) ont marqué trois buts en 4 minutes 45 secondes. « Les jeux qui ont mené aux trois buts ont tous commencé par de bons jeux défensifs et ont été effectués avec une bonne cohésion d’équipe », affirme l’entraîneur-chef.

Tommy Lapierrre a mis le dernier clou dans le cercueil du Métal Pless avec un but en avantage numérique en troisième période.

Maxime Roy des Bisons a jeté les gants contre Raphaël Gervais après avoir donné une rude mise en échec à Micheal Ethier en début de deuxième période. Une autre bagarre a éclaté entre Micheal Briand (Plessisville) et Patrice Demuy (Granby) quelques minutes plus tard.

Rotation d’effectif

Si certains noms étaient moins connus du public, c’est que l’équipe de Granby effectue un roulement d’effectif à 26 joueurs depuis le début de la saison. Invaincus jusqu’ici, les Bisons ont rendez-vous avec les Sportifs de Joliette, samedi prochain, au centre récréatif Marcel-Bonin.